Jean-Pierre Drioux : « Pourquoi je ne demanderais pas le renouvellement de mon mandat d’administrateur...

A la veille de l'Assemblée Générale de l'Aftm qui se déroulera le 3 avril prochain, Jean Pierre Drioux, TM de chez AXA, membre du Conseil d'administration de l'AFTM a pris la décision de quitter le CA de l'association. Il explique ici les raisons de sa décision. Comme pour toutes les Tribunes Libres publiées ici, ses propos n'engagent que leur auteur.

Peut-on s’affranchir de l’immatriculation pour la vente ou le conseil de voyages ?

C'est une question importante posée dans le monde du MICE : faut-il une licence d'agence de voyages pour l'organisation d'un événement ? Oui, disent les agences qui mettent en avant la sécurité de leurs clients. Non, répondent les consultants qui affirment qu'en aucun cas ils n'achètent pour tiers. Une réponse qui ne satisfait pas l'ANAE comme l'explique son Président, Michel Bensadoun.

Air France: à peine né…, « Trust Together » est déjà torpillé

Acheteur et voyageur lassé par les grèves et énervé par les discours parfois lénifiants de la compagnie Air France, Pierre Lefranc (un nom d’emprunt pour garantir son anonymat) ne cache pas son humour à la lecture d’un tract de la CGT d’Air France ! Un coup de gueule que nous reproduisons ici, sous la responsabilité de son auteur. Mais partagez vous sa réflexion ? Dites-le nous.

La révolution de l’IA sera une révolution des valeurs humaines

L’Intelligence Artificielle (IA) arrive et sera à l’origine de la plus grande transformation que le monde du travail ait connue. Les entreprises qui en bénéficieront sont celles qui mettront l’accent sur l’acquisition de données et la coopération des talents ; un enjeu de la technique et du management qui va développer nos valeurs humaines.

Brexit et impact à court terme

Les citoyens britanniques ont voté en faveur du Brexit le 23 juin 2016. Ce vote en faveur du retrait de l’Union Européenne entraînera la mise en place d’une phase de négociations sur deux ans visant à définir l’orientation future des relations que le Royaume-Uni entretient avec l’UE. Cette période pourra être prolongée, sous réserve du consentement unanime des autres États membres.

Quelle est la place de l’humain dans le voyage d’affaires ?

Alors que l'on parle de plus en plus de "politique voyageurs", force est de constater que le retour de l'humain dans le voyage d'affaires est une réalité. Un constat qu'a également fait Ipsos qui mesure la faiblesse de l'écart entre la montée du numérique et le besoin de contacts. Pour Rémy Oudghiri, Directeur du Département Tendances & Insights, Ipsos Public Affairs et Lise Brunet, Directrice des Etudes, l'époque est à l'humain. Nous publions ici un texte réalisé par nos deux experts.

Yves Weisselberger (KDS) : Cachez ce sein …

Bienvenue à Yves Weisselberger, le patron de KDS, qui ouvre cette nouvelle rubrique "Tribune Libre" qui donnera la parole aux professionnels du voyage d'affaires. Loin de toute approche commerciale, il nous livre ici une observation sur les GDS. Une vision réaliste des évolutions du marché et de la place que prennent de tels outils.

L’économie collaborative, nouvel entrant du voyage d’affaires

Le voyage d'affaires est un axe de développement incontournable des acteurs de l'économie collaborative. C'est ce qu'affirme le cabinet SIA Partners, démonstration à l'appui avec ce sous-titre: "Opportunités et risques liés à l'évolution des politiques d'achats voyage".

Charles Petruccelli:  » Si je me retourne sur les 20 dernières années, je pense...

C'est dans le cadre des Journées des Entrepreneurs du Voyage que Charles Petruccelli a été invité par Jean-Pierre Mas, le Président du Syndicat National des Agences de voyage, à livrer son regard sur le futur du voyage d'affaires. Pour l'ancien patron "monde" d'American Express Voyage d'Affaires, aujourd'hui au board de la nouvelle structure, la vision doit dépasser ce qui s'est fait pour comprendre ce qui peut se faire. Lapalissade ? Pas vraiment. Il suffit de l'écouter pour comprendre que les ruptures sont génératrices de nouveaux process. Nous livrons ici le texte, très instructif, de sa présentation.

Les concessions d’autoroutes, trop rentables ?

Les travel managers pourront ils bientôt réduire la ligne « péage » de leur budget ? C’est toute la question de fond du groupe de travail parlementaire qui se réunit ce jeudi pour la 3ème fois de la semaine. Il doit remettre dans les prochains jours un rapport d’étape au gouvernement sur les concessions d’autoroute. L’enjeu : la remise en cause ou non des privatisations des autoroutes, sur fond de tarifs de péages jugés globalement excessifs.

A partir d’une analyse factuelle et documentée, le cabinet d’expertise économique Microeconomix montre que le taux de rentabilité que revendiquent aujourd’hui les sociétés d’autoroutes se révèle excessivement élevé. Explications.