Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


ADP récompensé pour ses efforts sur les émissions de CO2


L'ACI Europe reconnaît les efforts d’ADP pour lutter contre les émissions de CO2. L’organisation vient renouvelle le niveau 3 de l'Airport Carbon Accreditation pour les aéroports de Paris-Orly et de Paris-Charles de Gaulle, et le niveau 2 pour Paris-Le Bourget.



ADP récompensé pour ses efforts sur les émissions de CO2
Roissy et Orly ont une nouvelle fois obtenu le niveau 3 de l'Airport Carbon Accreditation. Ce programme de certification en matière de gestion carbone a été mis en place par l'ACI-Europe. Il évalue et reconnaît la démarche entreprise par les aéroports afin de réduire leurs émissions en gaz à effet de serre et exige une vérification par un tiers indépendant. La certification dispose de 4 niveaux, 4 étant la Neutralité carbone. «Ces certificats illustrent la poursuite de nos efforts pour limiter les émissions liées à notre propre consommation d'énergie mais aussi l'aboutissement d'actions collaboratives avec nos partenaires. Nous sommes dans la droite ligne de nos engagements de réduire nos émissions de CO2 de 25% entre 2009 et 2015», explique Didier Hamon, Secrétaire Général du Groupe, en charge de l'environnement.

Selon ADP, «plusieurs nouveaux projets d'envergure ont contribué récemment à la poursuite de la limitation des émissions, en particulier dans le domaine des énergies renouvelables» :
• La mise en service d'une centrale biomasse au 4ème trimestre 2012 à Paris-Charles de Gaulle, qui produira à terme 25% des besoins de chauffage de l'aéroport.
• L'arrivée des premiers véhicules électriques en octobre 2012 (Renault Kangoo Z.E et Peugeot Ion) : Aéroports de Paris prévoit d'acquérir près de 200 véhicules électriques d'ici 2015.
• La mise en service en 2013 d'une centrale photovoltaïque ou "ferme solaire" à Paris-Charles de Gaulle. Sur une surface totale de 4000 m², cette centrale solaire "au sol" permettra de produire annuellement 157 MWh d'électricité qui seront directement injectés dans le réseau d'Aéroports de Paris. Cet équipement va permettre d'économiser 7 tonnes de CO2 par an.