Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 3 Juin 2012

AF447 : le rapport final déjà dévoilé au Brésil ?



Alors que l'univers du transport aérien attendait la publication du rapport final du BEA (Bureau Enquêtes et accidents) pour le 5 juillet prochain, les conclusions du crash du vol à AF 447 ont déjà fait l'objet d'une publication au Brésil. Le dossier, dévoilé dans la presse locale, mettrait en cause l'un des pilotes. Fuite organisée ou maladresse ? Le groupe brésilien Globo a publié samedi 2 juin les premières conclusions officielles.



AF447 : le rapport final déjà dévoilé au Brésil ?
Selon le document publié par le groupe Brésilien, c'est bien une erreur de pilotage qui aurait fait 228 morts le 1er juin 2009 en plein océan Atlantique. Un pilote serait clairement identifié comme "étant responsable de la chute de l'appareil". Une conclusion qui conforterait les premières informations évoquées dans le rapport intermédiaire et qui avaient été rejetées par les syndicats de pilotes de ligne français. Le document, qui aurait été envoyé pour avis au Brésil, aux USA, en l'Allemagne et à tous les autres pays associés aux recherches, devait rester confidentiel jusqu'à sa validation définitive par le BEA. Selon cet organisme, le copilote se serait trompé dans la procédure à appliquer au moment même où les sondes Pitot, touchées par le gel, venaient de désarmer le pilote automatique de l'Airbus A330. En désignant de façon très précise le responsable de l'accident, et si l'information est validée, le BEA devrait de nouveau s'opposer rapidement aux pilotes de ligne pour qui l'erreur technique évoquée dans le premier document rendu public semblait difficilement plausible. Pour la presse brésilienne, cet incident est bien le résultat d'une mauvaise manœuvre en vol et non pas la seule conséquence d'une situation météorologique perturbée. La publication en France de ce rapport, toujours prévue pour le 5 juillet, déterminera les responsabilités judiciaires de l'incident et les éventuels responsables de la situation technologique qui a engendré l'erreur de manipulation du copilote. Pour l'heure, aucun des syndicats de pilotes d'Air France n'a réagi à cette information.