Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


ANA réfléchit à la composition de sa flotte


Les jeux des constructeurs aéronautiques ne sont pas faits au Japon. Depuis qu’Airbus a séduit JAL avec ses A350, sa concurrente ANA fait monter les enchères. Elle a confié le 21 octobre 2013 que la composition de sa flotte était encore en discussion. Le patron d'Airbus compte remporter de nouvelles parts de marché.



ANA réfléchit à la composition de sa flotte
La compagnie ANA va passer une commande d’environ 30 avions long-courriers d’ici 6 mois et les constructeurs font la danse des 7 voiles. La commande de JAL à Airbus a relancé la donne et le porte-parole d'ANA, interrogé sur les futurs achats de sa compagnie, l'a reconnu le 21 octobre : «Nous sommes en train d’étudier les avions pour notre flotte, nous n’avons pas de plan ferme pour le moment». Cette déclaration a été faite au lendemain des confidences du PDG d’Airbus Fabrice Brégier lors d’une conférence à Tokyo. Il s’y réjouissait entre autres d’avoir brisé le monopole de son concurrent au pays du soleil levant. «Pendant des années beaucoup se sont demandés pourquoi notre part de marché était si basse au Japon», a-t-il reconnu. «Les gens pensaient qu’on ne vendrait jamais d’avions à JAL et de fait, nous avions toujours échoué jusqu’à présent». Il a ajouté «Il est clair que la politique a eu une influence sur les affaires. Mais JAL a pris cette fois une décision économique». Il a aussi présenté les objectifs de l’entreprise sur ce pays «Nous allons élever nos parts de marché au Japon. Nous sommes actuellement à 13%. Nous serons à 25% en 2020 avec les commandes récemment obtenues, grâce aussi aux compagnies à bas prix. Nous voulons atteindre une part de marché la plus proche possible de 50%, mais cela prendra plus de temps qu’ailleurs». De plus, il a promis «Mon engagement pour le Japon est de développer une relation de long terme. Airbus va prendre soin du Japon, de Japan Airlines et de tous les clients».