Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Air Canada en route pour la low-cost : Lyon et Nice au programme


Le Président d’Air Canada a confirmé le 15 mars dans le Globe and Mail que la compagnie s’apprête à lancer une filiale low-cost avant l’hiver prochain. La nouvelle entité desservirait principalement des destinations «secondaires», en particulier Lyon et Nice en France.



Air Canada en route pour la low-cost : Lyon et Nice au programme
La flotte de cette nouvelle compagnie low-cost prévue par Air Canada comportera initialement 10 appareils : six Airbus A319 pour les vols vers le Mexique et les Caraïbes, et quatre Boeing 767 pour les vols vers l’Europe. Outre Lyon et Nice, Lisbonne, Amsterdam, Dublin, Manchester et Casablanca seraient concernés.
Les appareils seront réaménagés pour l’occasion, en supprimant leur classe affaires pour les équiper de siège de classe économique. D’ici 2015, la flotte de la compagnie low-cost devrait atteindre une cinquantaine d’appareils selon les propos de Colin Rovinescu dans le Globe and Mail. “Le projet devrait apporter de la stabilité (…) à Air Canada sur du plus long terme » prévoit le Président d’Air Canada, qui ajoute : «Cela conduira à des créations d’emplois, des augmentations de salaires et du nombre d’appareils».






1.Posté par Max le 23/04/2011 16:36
Air Canada applique depuis une quinzaine d'années une statégie implacable pour tuer ses concurrents : elle baisse massivement ses prix. Aussitôt ses concurrents éliminés, ses prix augmentent fortement au grand dam des clients. Cette fois-ci, Air Canada a décidé de s'attaquer directement à un nouveau venu : Sunwings. Et aussi de profiter à l'occasion de fragiliser un peu plus Air Transat en difficluté financière.

Une fois le concurrent ciblé disparu, Air Canada , une compagnie privée, bénéficie d' aides financières substantielles du gouvernement canadien pour renflouer sa trésorerie. Bien évidemment, l'argument choc d'Air Canada pour avoir ses précieuses aides est la menace de supressions massives d'emplois.

Au final, ce sont les voyageurs et les contribuables canadiens qui sont pénalisés.

Au lieu de rechercher à tuer la concurrence, AC devrait plutôt améliorer son service à la clientèle...qui est aujourd'hui très médiocre comparé à celui de ses concurrents.

2.Posté par Max le 23/04/2011 18:54
Air Canada reprend une bonne vielle statégie pour éliminer ces concurrents : elle baisse massivement ses prix. Cette stratégie lui a permis dans le passée de faire disparaitre Jetsgo, Canada 3000, Wardair, Royal Aviation, Canadian Airlines, ....la liste est longue.

Cette fois-ci, elle a décidé que ce serait le tour de Sunwing...et peut-être d'Air Transat qui éprouve des difficultés financières en ce moment.

Aussitôt que son concurrent visé a mis la clé sous la porte, Air Canada augmente ses prix et bénéficie d'aides financières du gouvernement canadien pour renflouer sa trésorerie. Bien évidemment, elle fait comprendre au gouvernement qu'elle sera obligé de licencier massivement sans une aide gouvernementale sunstantielle.

Le scénario est joué d'avance. Malheureusement, ce sera les voyageurs et les contribuables canadiens qui paieront la note.

Au lieu de s'évertuer à tuer la compétition, AC devrait améliorer son service à la clientèle...très médiocre comparé à celui de ses concurrents.