Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France: les PNC pourraient s'y mettre après les pilotes


Les autres catégories sociales d'Air France s'inquiètent du projet Transavia Europe. Et d'ores et déjà l'intersyndicale des Personnels Navigants de Cabine a adressé une lettre ouverte à Manuel Valls, l'avertissant qu'une grève se prépare.



Les messages portés par les pilotes sur les risques de délocalisation d'emplois du projet Transavia Europe ont frappé l'oreille du Syndicat national du personnel navigant de cabine (SNPNC). Elle alerte sans attendre et dans une lettre ouverte le premier ministre Manuel Valls sur les risques du plan Perform 2020, qualifié de "plan d’austérité" : «Sur le fond, nous ne pouvons pas tolérer que la Société Air France, dont l’Etat est actionnaire, se livre à des pratiques de dumping social, réservées jusqu’ici à des Compagnies comme Ryanair ou plus récemment Norwegian», écrit l’intersyndicale des PNC, qui met en garde contre les conséquences sociales de telles décisions : « perte d’emplois des PN français, mais aussi mise en péril des organismes sociaux, de la Caisse de retraite du personnel navigant,… ». Et pour expliquer la fermeté de son propos, l'intersyndicale ajoute: «Nous devons vous informer qu’à défaut de changement d’attitude d’AF dans ses relations avec l’Intersyndicale PNC, et surtout la garantie de ne pas démanteler, par la délocalisation et le dumping social, son activité court et moyen-courrier, nous n’aurons d’autre choix que de déposer un préavis de grève», conclut l'intersyndicale dans cette lettre ouverte.






1.Posté par mathé le 17/09/2014 15:13
entre les grèves , les tarifs en business largement plus élevés que la concurrence et la lourdeur de flying blue pour utiliser les miles qui s'accumulent , il y a déja longtemps que j'ai choisi la concurrence .

2.Posté par Garfield le 18/09/2014 13:14
Air France / KLM?
Pour ma part, au départ de Genève, le choix est vite fait : c'est KLM, ce qui me garantit de partir sans avoir cette épée de Damoclès que sont les mouvements sociaux des plus aisés employés...!