Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Algérie, pas d'ouverture aérienne supplémentaire au privé


C'est à l'occasion d'une rencontre organisée par la première chaîne de la radio nationale qu'Amar Ghoul, le Ministre algérien des transports, a confirmé qu'il ne souhaitait pas ouvrir les opérations aériennes de son pays à de nouvelles compagnies privées. Pour lui, "Air Algérie et Tassili Airlines suffisent à une bonne couverture du territoire national".



Amar Ghoul a souligné les accords déjà existants avec des transporteurs européens. Il n'est pas question pour le moment de libéraliser le ciel algérien et encore mois de l'ouvrir à de nouveaux compétiteurs. Il a également confirmé sa volonté de transformer radicalement Air Algérie dès 2015. Une idée globale ressort de cette nouvelle stratégie: faire d'Alger un hub reconnu vers l'Afrique.

"Notre regard va aussi se porter sur l'Afrique en pleine croissance", a expliqué le Ministre, laissant sous-entendre que la prise en charge des émigrants algériens était correctement traitée aujourd'hui sans entrer dans la bataille sur les tarifs, jugés trop élevés. Selon son Ministère, les problèmes à régler sont importants : retards permanents, gestions des lignes, aménagement des horaires, qualité des prestations et des services… Sans oublier une meilleure gestion des voyageurs d'affaires avec un salon repensé et amélioré.