Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia, Etihad dit no


Pas question pour James Hogan, le patron d'Etihad, d'aller aider Air France dans le dossier Alitalia. Il l'a dit ce 20 septembre en expliquant qu'il privilégiait Jet Airways à Alitalia. Interrogé par l’AFP sur une possible prise de participation dans Alitalia‎, il a indiqué «Pour le moment, je suis focalisé sur l'Inde, sur nos opérations en Inde. Nous avons une relation solide avec Alitalia. (...) Nous regardons de nombreuses affaires mais notre priorité est Jet Airways».



Pour le patron d'Etihad, Etihad est concentré sur le marché indien et il précise que sa compagnie devrait obtenir l’aval des autorités indiennes «dans les semaines à venir» pour acquérir 24 % du transporteur Jet Airways.
Côté Air France, le Conseil devrait se pencher sur le dossier Alitalia le 23 septembre 2013. et le dossier avance en interne. A ce jour, aucune décision n'aurait été prise par Alexandre de Juniac. Mais dans les couloirs, les langues se délient. A priori, la montée en puissance au capital d'Alitalia serait privilégiée. Seule condition, qu'Air France puisse participer directement au plan de restructuration de la compagnie italienne. Réduction du personnel, refonte de l'offre, remise à plat de la dette... Bref, un remède de cheval que les salariés d'Alitalia viennent de condamner même si rien n'a été encore décidé sur le sujet ! L'autre possibilité, une sortie pure et simple d'Air France du capital d'Alitalia. Du moins une forte diminution des 25% détenus par la compagnie française. On devrait en savoir plus dans la journée. C'est demain, le 24 septembre, dans le cadre du salon Top Resa, qu'Air France présentera ses nouveautés en classe Eco et sa montée de gamme. Sans doute un rendez-vous avec la presse pour évoquer Alitalia.