Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


American Airlines en faillite


Seule compagnie américaine majeure a avoir échappé à la faillite depuis 2001, American Airlines s'est placée sous la protection du Chapitre 11 ce mardi 29 novembre. Elle souhaite ainsi, en poursuivant ses activités, restructurer ses coûts à l'abri de ses créanciers.



American Airlines en faillite
Le PDG de la troisième compagnie aérienne américaine, Gérard Arpey, a démissionné (il part à la retraite) pour être remplacé par un homme qui a fait toute sa carrière ou presque dans la compagnie, Thomas Horton. Bien protégée par le fameux Chapitre 11, la compagnie poursuit ses activités et va procéder à une réorganisation structurelle pour réduire ses coûts, dit-on au siège. AMR, la maison mère de la compagnie, fait état dans un communiqué d'un actif de 24,72 milliards de dollars, d'un passif de 29,55 milliards et d'une trésorerie de 4,1 milliards. Elle a choisi de se placer sous Chapitre 11 après l'échec des négociations salariales menées par American Airlines avec les pilotes de la compagnie aérienne. La compagnie restait la seule à ne pas avoir renégocier les salaires de ses équipages, ce que les autres transporteurs avaient pu faire depuis 2002 lorsque, les unes après les autres, Continental, US Airways, United Airlines, Delta et Northwest s'étaient ainsi protégées et restructurées sous Chapitre 11. Leur protection a précédé une consolidation réalisée par des fusions, entre Delta et Northwest en 2008 suivie d'une reprise de Continental par United en 2010. American Airlines payerait-elle aujourd'hui son goût pour l'indépendance ?

American Airlines va en tous cas continuer à opérer ses programmes de vols de façon tout à fait normale, honorer tous les billets achetés et les réservations effectuées, et procéder aux remboursements et échanges selon les conditions en vigueur. De la même façon, le programme de fidélisation AAdvantage d’American Airlines n’est en rien affecté par cette mesure. American Airlines reste également membre à part entière de l’alliance oneworld, dont la compagnie est membre fondateur, et maintient tous ses accords actuels de partage de codes aériens, permettant à ses clients de continuer à cumuler des miles et à les échanger contre des primes de voyages sur de très nombreuses options de vols dans le monde entier. La compagnie dessert aujourd'hui 260 destinations dans plus de 50 pays et territoires.