Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 23 Avril 2012

Baromètre Mondial Assistance - Déplacements Pros des voyageurs d'affaires - Mars 2012


Finalement et malgré les élections présidentielles qui s'annonçaient, mars 2012 aura été un bon mois pour le voyage d'affaires. Pour cette seconde édition du Baromètre depuis le début de l'année (janvier n'étant pas représentatif), force est de constater que les indicateurs sont plutôt optimistes.



Baromètre Mondial Assistance - Déplacements Pros des voyageurs d'affaires - Mars 2012
"Nous noterons d'abord que les volumes de voyages sont à la hausse pour plus de 44 % des personnes interrogées", souligne Alain Joyet qui insiste sur la volonté des entreprises de ne pas se sentir prisonnières de l'actualité politique. "Pas plus que de l'actualité économique", remarque notre sociologue qui fait remarquer que "La concurrence étant de plus en plus rude, il faut aller chercher le client plus loin, plus vite et plus fréquemment". Pour autant, il faut rester prudent dans l'analyse de ces premiers résultats. Avril démontre déjà un léger repli et la naissance d'une inquiétude chez les acheteurs qui constatent le retour de plans d'économies et le besoin de réaliser des choix drastiques sur la typologie même du voyage. Sans doute une peur "politique" qui ne s'estompera qu'avec les résultats des deux périodes électorales engagées : présidentielles et législatives.

Diriez-vous qu'en mars 2012, et par rapport à Mars 2011, votre volume de voyage a été ?

- à la baisse : 8 %
- quasiment identique à l'an dernier : 48 %
- supérieur à l'an dernier : 44 %

Alain Joyet : C'est la bonne surprise de cette nouvelle édition du Baromètre Mondial Assistance/Deplacementspros.com. Globalement, la plupart des personnes interrogées constatent une hausse assez marquée de leur volume de déplacements professionnels. Il faut dire que Mars était le mois attendu de la reprise économique, avant les perturbations possibles liées aux élections présidentielles. L'arrivée des législatives semblent déjà inquiéter les entreprises et les analystes financiers qui craignent l'arrivée d'une Assemblée nationale peu ou pas favorable au Président de la République. Une situation qui occasionnerait des difficultés économiques en raison de la difficulté à établir des choix qui seraient alors rejetés par les représentants de la nation. Pure supputation peut être, mais réelles craintes !

Quelle a été la durée moyenne des déplacements réalisés par vos voyageurs ?

- 1 jour : 51 %
- De 2 à 4 jours : 37 %
- Plus de 4 jours : 12 %

Alain Joyet : Peu ou pas de changement en 2012 par rapport à 2011. Les voyages d'une journée restent largement plébiscités par les entreprises. Il faut dire que la hausse de nos échanges économiques avec nos voisins directs justifient ce type de déplacements. Notons que globalement, si la stabilité est évidente, la hausse des séjours de 2 à 4 jours est à souligner : trois points de plus globalement qu'en 2012.

Diriez vous qu'en mars 2012 vos dépenses voyages d'affaires, à périmètre identique sont ?

- inférieures à mars 2011 : 19 %
- égales à mars 2011 : 42 %
- supérieures à mars 2011: 39 %

Alain Joyet : C'est le paradoxe de ce Baromètre. Du moins, l'autre interprétation possible de la première question. Globalement, les voyages augmentent en volume mais restent stables en valeur. On remarquera d'ailleurs que les dépenses, qui augmentent pour 39 % des personnes interrogées, démontrent que le prix moyen du déplacement est sans doute en baisse. Il faudra attendre septembre prochain et une période d'analyse sur 6 mois pour connaître le prix moyen d'une journée de voyages d'affaires en France.

Vos prévisions de dépenses pour le second semestre 2012, vous semblent-elles ?

- inférieures au second semestre 2011: 17 %
- égales au second semestre 2011 : 54 %
- supérieures au second semestre 2011 : 29 %

Alain Joyet : On ressent ici les prémices de cette crainte naturelle liée à l'avenir économique de l'Europe, pour ne pas dire du monde. Il faut cependant rester prudent sur l'analyse des résultats. Depuis trois ans, la crainte du lendemain conduit les entreprises à surveiller très attentivement leurs budgets "voyages". Malgré un petit relâchement en 2011, on sait que le plus dur est sans doute devant nous et que l'annonce d'une rigueur économique possible va freiner la consommation. Les indicateurs européens restent au rouge. Les sociétés sont bien conscientes de cette fragilité et reviennent au bon vieux principe du "prévenir plutôt que guérir". On pourrait assister rapidement à un retour à de nouvelles politiques voyage plus serrées que ces derniers mois. L'effet balancier que nous évoquions en novembre dernier.

Diriez-vous que le prix moyen de l'aérien en Mars 2012, par rapport à Mars 2011 est :

- à la baisse : 33 %
- quasiment identique à l'an dernier : 46 %
- supérieur à l'an dernier : 21 %

Alain Joyet : Plus de déplacements conduisent à plus de dépenses. Une Lapalissade ? Pas tout à fait car, là encore, le volume annoncé ne colle pas à la réalité des dépenses. Deux pistes possibles : des acheteurs de plus en plus sensibles à la politique du best price et une réalité tarifaire aérienne inférieure à ce qui est affiché publiquement. Je pense que le mélange des deux conduit naturellement aux résultats que nous publions. Il est cependant intéressant de noter que, sur la période, les chiffres d'utilisation des low costs est annoncé à la hausse avec une part de marché qui atteindrait les 22 % pour le voyage d'affaires. Un chiffre qui nous semble élevé mais qui, pour les déplacements européens, reste assez cohérent..

En Mars 2012, vous avez ?

- plus utilisé le train : 25 %
- utilisé le train ni plus ni moins que l'an dernier : 48 %
- moins utilisé le train : 27 %

Alain Joyet : Le train reste incontestablement le moyen de transport privilégié dans les entreprises qui exercent principalement leur activité en France. Malgré tout, les résultats sont assez stables d'un mois sur l'autre. Seule certitude, la hausse des déplacements professionnels semblent avoir porté sur l'avion plus que sur le train, même si 25% disent avoir plus consommé le rail en mars 2012. Contrepoids : les 27 % qui ont moins utilisé le train mais qui font peut être partie de ces 8 % d'entreprises qui ont aussi moins voyagé.

Depuis deux ans, trouvez-vous que la sécurité de vos voyageurs à l’étranger, sur vos destinations habituelles, s’est :

- très nettement dégradée : 3 %
- dégradée : 7%
- Est stable : 66 %
- améliorée : 6 %
- nettement améliorée : 18 %

Alain Joyet : Le sujet vedette de 2011 serait-il en train de perdre de la vitesse ? Le constat qui est fait ici démontre que - globalement - les acheteurs sont désormais bien informés et relativement confiants pour leurs voyageurs. Au total, 90% des personnes interrogées affirment que la sécurité ne s'est pas dégradée sur les grandes destinations couvertes par leur entreprises. C'est rassurant même si les précédentes études confirment que l'information aux voyageurs, elle, reste encore en retrait. Il va sans doute falloir mettre les sentiments sécuritaires en adéquation avec le besoin d'assurance demandé par les voyageurs.

En cas de souci de santé de l'un de vos voyageurs lors d’un déplacement à l’étranger, seriez-vous intéressé par la possibilité de lui permettre de contacter par téléphone un médecin qui lui indiquerait la démarche à suivre en fonction de ses symptômes ?

- oui, très intéressé : 11 %
- oui, assez intéressé : 39 %
- non, assez peu intéressé : 41 %
- non, pas du tout intéressé : 9%

Alain Joyet :
Toute la complexité d'un nouveau service est d'en estimer l'utilisation réelle par les voyageurs, lors de leur déplacement. Certes la sécurité ne se limite pas aux éventuelles violences que peut rencontrer le salarié en mobilité mais aussi par les éventuelles problèmes de santé qu'il pourrait rencontrer sur place. Ce thème sera complémentaire à celui évoqué précédemment. Sans doute un thème de discussion pour 2012.

Globalement, pour mars 2012 en terme de déplacements professionnels, vous êtes ?

Optimiste, la crise semble être passée : 17 %
Inquiet, je ne vois pas d'amélioration : 69 %
Pessimiste la crise s'amplifie : 14 %

Alain Joyet : Les craintes qui pèsent sur l'emploi et l'activité économique européenne sont fortement ressenties dans les entreprises qui préfèrent la prudence à tout sursaut d'optimisme non justifié. Comme pour la fin 2012, les indicateurs sont moins mauvais que prévus mais beaucoup d'acheteurs jouent la carte de la prudence dans leur dépense et leurs prévisions. Une position qu'ils devraient conserver ces prochains mois.


Méthodologie

Étude mars 2012 réalisée à partir de 111 réponses. Le Baromètre Mondial Assistance/Déplacements Pros des voyageurs d'affaires n'a pas pour ambition de restituer une mesure exacte et précise de ce qui fait quotidiennement le voyage d'affaires, mais d'évaluer les attentes de celles et ceux qui se déplacement pour leurs entreprises. Si quelques questions "repères" sont identiques d'un mois à l'autre, de nouvelles apparaissent à chaque parution pour nous permettre une meilleure mesure du marché français du voyage d'affaires.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.