Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bloqués plusieurs heures dans un avion de Ryanair, les passagers appellent la police


Les passagers du vol Ryanair Londres Stansted – Porto ont eu une soirée de Saint Valentin agitée. Ils sont restés plusieurs heures dans la cabine sans snack ni boisson alors que leur avion était bloqué sur la tarmac anglais. Ils assurent avoir été obligés d’appeler la police pour pouvoir être débarqués.



Le trafic de l’aéroport de Stansted a été difficile le 14 février 2014 en raison de conditions météorologique défavorables. Ainsi les passagers du vol Londres Stansted – Porto prévu à 20h25 n’ont pu embarquer que vers 00h15. Mais bien qu’installés dans l’avion, les voyageurs n’étaient pas au bout de leurs difficultés. Trois heures plus tard, ils n’avaient toujours pas décollé. Des passagers ont confié au Daily Mail que l’équipage ne leur avait pas servi à boire ou à manger malgré leurs demandes. Le personnel aurait également refusé de les faire descendre car le terminal était fermé. Furieuses, plusieurs personnes disent avoir alors appelé la police tandis que d’autres ont filmé les altercations entre les clients et les salariés de la low-cost. La centaine de personnes présentes a finalement pu quitter l’avion à l’arrivée des agents vers 3h45. Les autorités sont, en effet, parvenues à rouvrir l’installation où les passagers ont attendu leur vol. L’appareil a pu décoller vers 8 heures du matin, soit avec un retard de 11 heures.
Ryanair est revenue sur cet incident et donne une version différente des passagers mécontents. La compagnie assure avoir servi à boire à ses clients et être à l’origine de l’arrivée de la police. «Après avoir attendu pendant près de deux heures le ravitaillement, le commandant de bord a demandé à l’entreprise de manutention de permettre aux passagers d’entrer dans le terminal qui était fermé», explique le porte-parole du transporteur. «Le commandant de bord a éteint l’air conditionné de l’avion en attendant le personnel de Swissport et l’équipage a donné de l’eau aux passagers. Quand Swissport n’est pas arrivé, le capitaine a demandé à la police de permettre aux voyageurs d’entrer dans le terminal fermé», poursuit-il. Les passagers ont également reçu des bons pour des rafraîchissements.
Le porte-parole de Swissport a expliqué pour sa part que «Le personnel de Swissport était sous une pression extrême face à un nombre de vols à traiter sans précédent. Bien que nous reconnaissons que nous aurions dû débarquer les passagers plus tôt, nous n’avions simplement personne de disponible pour le faire lorsque le commandant de bord nous a contacté. Swissport regrette le retard vécu par les passagers et Ryanair».