Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Bruxelles a Bruxelles dans le collimateur


Le gouvernement belge a beau dire que son plan d’aide au transport aérien est conforme aux règles communautaires, l’UE n’en croit pas un mot et met en garde la Belgique.



Bruxelles a Bruxelles dans le collimateur
Selon l’agence de presse Belga, c’est par la presse que les services européens de la concurrence ont pris connaissance du plan de soutien belge, et ce procédé l’étonne. D’où pour l’instant un courrier, simple «lettre type», selon le cabinet du Ministre de la mobilité Melchior Wathelet, pour demander à être tenus informés du dossier. Mais la Commission insiste sur la nécessité de la Belgique de soumettre l'aide à son approbation, faute de quoi elle pourrait ouvrir une procédure avec injonction de suspension. Mercredi, le comité ministériel restreint n’a rien demandé à l’UE et approuvé un plan d’un montant de 20 millions d'euros, sous forme d'aide à la formation et d'exonération partielle des charges sociales pour les prestations réalisées à l'étranger. Le plan bénéficierait à toutes les compagnies aériennes belges, mais il vise surtout à soutenir Brussels Airlines. La société se dit victime d'une concurrence déloyale de la part de Ryanair, qui bénéficie d'un traitement fiscal plus favorable en Irlande.