Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Des citoyens veulent faire annuler la privatisation de l'aéroport Toulouse-Blagnac


C'est le groupe sino-canadien, composé de SNC-Lavalin associé à un fonds d’investissement de Hong Kong et de Shandong Hi Speed group, qui a remporté le contrôle du capital de l’aéroport de Toulouse. Mais cette opération ne fait pas que des heureux. Un groupe de citoyens se prépare à déposer un recours devant le Conseil d'Etat contre la privatisation de la plate-forme.



Un groupe de citoyens se préparerait à lancer une procédure "pour excès de pouvoir" concernant la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac devant le Conseil d'Etat, ce mardi. Selon Metro, un référé suspensif pourrait également être déposé pour empêcher la vente. «Cela va au-delà de la simple question de l'aéroport, il n'est pas possible que la question d'un territoire en province se décide dans un bureau parisien», explique Me Christophe Leguevasques, avocat de ce groupe de citoyens dont l'identité n'a pas été révélée pour le moment. Selon les informations de Métro, Jean-Louis Chauzy, président du Conseil économique et social de Midi-Pyrénées serait un des plaignants. Plusieurs points de ce dossier ne seraient pas conformes au droit. L'avocat cite en particulier des questions de gouvernance et d''information auprès des salariés.