Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Flybe a vu ses actions plonger de 80 % en 13 mois


Les anglais se sont détournés des avions en décembre, préférant d’autres alternatives de voyages. Ce mouvement imprévu fait vaciller Flybe, déjà fragilisée par plusieurs mois d’activité en baisse. Ses actions - détenues pour 15 % par le groupe IAG - ont perdu 80 % de leur valeur depuis l’entrée en bourse de l’entreprise il y a 13 mois. Bien que confiante en son avenir, la compagnie prévoit d’engager de nouvelles mesures d’économies.



Flybe a vu ses actions plonger de 80 % en 13 mois
Les Britanniques, freinés par la hausse des billets d'avion, ont préféré prendre le train ou les autocars pendant les fêtes. Cette chute des ventes inattendues en décembre en Angleterre a eu raison des actions de Flybe. Le marché a vu leur valeur dégringoler de plus de 80 % depuis leur entrée en bourse de la compagnie en décembre 2010. Lundi 9 janvier 2012 soir, elles ont été clôturées à 55p, soit une nouvelle chute de 20 %. Le transporteur, qui avait déjà observé une fréquentation et des résultats à la baisse en novembre, avait indiqué qu’il serait vigilant et avait diminué ses capacités de 6 % au Royaume-Uni. Mais son PDG Jim French a reconnu, le 10 janvier, que cela n’avait pas été suffisant et que les revenus très faibles de ces trois derniers mois représentaient un important manque à gagner par rapport à ses attentes. La reprise des ventes ne semble pas d’actualité sur le sol anglais. Ainsi selon les estimations, elle pourrait enregistrer une perte avant impôt de 10 millions de livres environ. La compagnie envisage de diminuer encore sa voilure en Angleterre et de mettre au point un plan drastique de réduction des coûts. Mais elle reste toutefois confiante en s'appuyant sur son fort positionnement au Royaume-Uni et dans les pays nordiques, son bilan, ses projets actuellement en discussion et sa flotte.