Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Google a-t-il décidé de supprimer toute concurrence potentielle ?


La guerre des comparateurs est entrée dans sa phase finale si l'on en croit les différents analystes américains. Ils soulignent que le nouvel algorithme de Google rejette dans les profondeurs du classement tous les sites dont la finalité est de comparer des tarifs, qu'il s'agisse de voyages, de produits culturels, voire de biens matériels ou immatériels.



Le responsable de ce nouveau classement s'appelle Panda. Une nouvelle version du moteur de recherche lancé par Google, dont la finalité est d'améliorer la qualité des réponses apportées aux requêtes formulées par les internautes. Avec un peu plus de 3 milliards de recherches effectuées quotidiennement, le moteur de recherche est indéniablement devenu le "roi de l'Internet"; incontournable et capable de faire ou défaire n'importe quel succès numérique. En faisant le ménage dans ses bases de données, Google affirme que les internautes disposeront d'informations plus pertinentes, moins commerciales et surtout directement exploitables.
Du côté des comparateurs on ne voit pas les choses de la même façon. Pour eux, Google cherche tout simplement à éliminer la concurrence pour mieux préparer son arrivée commerciale avec des sites indirectement exploités par le géant américain, ou qui accepteraient de verser d'importantes commissions financières. Stupides, répond Google qui a dans son collimateur les fameuses "fermes de contenus". Des sites Web très populaires aux États-Unis qui produisent des informations très courtes et très ciblées destinées à être référencées en tête des sites proposés par le moteur de recherche. En usant et abusant de certains mots clés, souvent dans la tendance de l'actualité, ces "content farms" n'ont pour seule finalité que de conduire à des sites de vente en ligne qui sont généralement les exploitants de ces systèmes d'information.
Dans le monde du voyage d'affaires, Panda ne devrait pas avoir de grandes conséquences sur le positionnement des sites commerciaux voir même des sites d'information. Mais, pour tous les vendeurs de voyages en ligne, ce nouvel algorithme pourrait bien sonner le glas de la publication à tout-va d'informations peu ou pas vérifiées et parfois très éloignées du sujet initialement recherché. Mêmes craintes pour certains sites de compagnies aériennes low cost qui ont voulu se construire un référencement exclusivement basé autour de contenus tarifaires. A priori, nous ne sommes qu'au début de ce grand nettoyage du Web. Google a promis que les prochains algorithmes privilégieront la qualité de l'information plus que la communication commerciale ou économique. Pour beaucoup, le moteur de recherche qui favorise l'achat des mots-clés aurait ainsi trouvé une solution rêvée pour augmenter ses revenus. Difficile de séparer le vrai du faux.

Philippe Lantris à Palo Alto

Mardi 30 Août 2011


Notez


1.Posté par Alain Bredge le 27/08/2011 07:15
La tentation pour Google de récupérer un maximum de marchés est forte. Nous sommes là dans un cas de monopole écrasant et dangereux pour l'utilisateur final a qui on pourra imposer une pensée, un schéma commercial.... Mais Google est une entreprise privée ! Rien à faire.
AB

2.Posté par Antoine le 30/08/2011 07:45
Google est une entreprise monopolistique mondiale. Nous l'avons créée et rendu populaire... Elle nous est indispensable. Nous sommes coincés ! Nous devons passer par ses volontés économiques.