Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Hainan Airlines veut profiter du réchauffement politique entre la Chine et la Russie


L'amélioration des relations diplomatiques entre la Chine et la Russie va permettre à Hainan Airlines - présente au capital d'Aigle Azur - d'améliorer ses dessertes européennes en survolant le territoire russe. Si le vol supplémentaire vers Paris en juillet 2015 est confirmé depuis septembre dernier (ce sera le troisième), l'augmentation des fréquences concernera également Bruxelles et Berlin.



La compagnie chinoise qui doit son nom à son implantation sur l'île d'Hainan veut également ouvrir 9 nouvelles destinations en 2015 : Londres Heathrow, Manchester , Montréal , Nairobi , Oakland , Los Angeles, New York, San Francisco et Tel Aviv. Ces ouvertures s'étaleraient d'Avril 2015 (pour le Hangzhou -Los Angeles) jusqu'à septembre de la même année pour le Beijing- Guangzhou –Nairobi.

Un plan qui respecte la volonté du gouvernement chinois "une destination, une compagnie". En clair, Hainan ne peut se développer que sur des liaisons qui ne sont pas desservies par d'autres compagnies chinoises. D'où un plan de vol qui fait la part belle à sept plateformes Pékin, Xi'an, Taiyuan, Ürümqi, Guangzhou, Dalian et Shenzhen. Selon la compagnie, à partir des grandes villes chinoise ce sont plus de 180 destinations importantes dans le monde qui seraient possibles. De quoi donner des ailes à la compagnie.