Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 29 Novembre 2010

Internet dans les TGV : il y a encore du boulot !


Invités comme une centaine de clients et de journalistes à venir tester l'Internet à bord DU TGV Est, nous nous sommes livrés au petit jeu technologique de la connexion au Web à près de 320 km/h. Le résultat est plutôt mitigé : peu ou pas de connexion, une effroyable lenteur dans l'accès aux pages web externes et un débit à peine acceptable pour consulter les services implantés sur un serveur embarqué dans les trains. La raison officielle de ce demi-succès : trop de connectés à bord. Il est vrai que la quasi totalité des invités à cette avant première était venu équipés !



Jean Pierre Drioux (Axa) et Barbara Dalibard (SNCF)
Jean Pierre Drioux (Axa) et Barbara Dalibard (SNCF)
"Nous en sommes à la phase de l'expérimentation avec tous les aléas que nous pouvons rencontrer sur ce type de produits technologiquement innovants et complexes à déployer", explique d'emblée Barbara Dalibard, Directrice Générale de la branche SNCF Voyages, qui ne veut pas faire de fausses promesses sur l'implantation de l'Internet dans les TGV. "Je ne donnerais pas de dates sur un déploiement total tant nous n'en sommes qu'à la première étape de la phase d'implantation".

Il est vrai que dans la voiture qui regroupe une partie des gros acheteurs de la SNCF, on évoque avec intérêt ce service qui permettra aux voyageurs d'affaires de se connecter à leur messagerie pendant un déplacement professionnel. "Incontestablement, je pense que l'offre est d'emblée attractive. Il faudra cependant régler les détails techniques pour rendre l'accès plus fluide et plus rapide", remarque Jean-Pierre Drioux, Travel Manager d'Axa France, "Il est évident que ce service sera très utile à nos voyageurs qui pourront ainsi garder un lien permanent avec l'entreprise". Oui mais voilà, trop de monde à bord connecté en même temps, et le service se retrouve au point mort, sans possibilité de connexion au réseau. "Nous avons calibré l'accès à l'Internet dans les TGV pour satisfaire environ 20 % des voyageurs présents dans le train", souligne Barbara Dalibard "Ce sont des chiffres nés des différentes enquêtes que nous avons menées et des diverses expérimentations que nous avons suivies partout en Europe". Pas de chance ce vendredi, nous sommes clairement plus de 20 % à tenter un accès au net. D'autant que ce chiffre des "consommateurs estimés" apparaît comme assez faible aux différents Travel managers présents. "Sur des lignes à forte population de voyageurs d'affaires et aux horaires qu'ils ont l'habitude d'utiliser, c'est-à-dire le matin et le soir, on peut s'attendre à quelques déceptions si rien n'est fait pour booster le trafic" poursuit Jean-Pierre Drioux.

Box TGV, c'est le nom du service, propose au voyageur en 1ère comme en 2e classe non seulement un accès Internet pour surfer à 320 km/h (à partir de 4,99 €) mais également une large offre multimédia (à partir de 0,49 €). Si cette offre est particulièrement bien adaptée à la famille et aux voyages privatifs, elle ne concernera pas directement les voyageurs d'affaires qui utilisent le plus souvent les trajets en train pour travailler. Qu'importe, le portail d'accès à cette box TG V a été conçu pour donner également des informations pratiques sur le voyage : le temps restant, les retards éventuels, l'accès aux services SNCF.

Barbara Dalibard reconnaît qu'il ne s'agit pour l'instant que d'une première marche vers une optimisation du service. A terme, on pourrait imaginer que le prix de l'Internet soit inclus dans l'offre Pro, afin d'éviter la démultiplication des notes de frais associées aux billets de train. Dernier point, un peu dommage pour les possesseurs d'iPad, la tablette pouvant utiliser flash ne fonctionnera pas dans le TGV. Du moins, pas pour l'instant.

Internet dans les TGV : il y a encore du boulot !

Un peu de technique

Le lien Sol-Bord est composé d’une liaison satellitaire, complétée par un réseau Wifi. Lorsque le train se trouve en visibilité satellite (98% du temps en France), le système assure la liaison avec le sol grâce à l’antenne satellitaire installée sur le toit. Lorsque la visibilité satellitaire est réduite ou inexistante (dans les gares par exemple), le réseau Wifi est utilisé en complément, garantissant la continuité de service.

Un routeur mobile IP assure la commutation automatique et transparente entre la liaison satellite et le réseau Wifi tout au long du parcours. La connectivité 3G implémentée dans le système ne sera pas activée. Sur le tracé de la ligne TGV Est, la performance de la couverture satellite ne le justifie pas.
Débit moyen par rame : 2 Mbit/s dans le sens sol-bord (lien descendant), et 512 Kbit/s dans le sens bord-sol (lien montant).

L’infrastructure à bord comporte :
• Des serveurs embarqués, dotés de la puissance de traitement et de la capacité de stockage nécessaires pour la fourniture des services connectés aux installations télécoms embarqués,
• Un réseau LAN connecté aux serveurs et desservant l’ensemble des voitures de la rame. Entre les voitures, les liaisons sont réalisées par des câbles redondés,
• Des points d’accès Wifi positionnés dans chaque voiture et reliés au réseau LAN du train.

Au sol, le système d’informations agrège les contenus depuis différentes sources permettant ainsi à la rame TGV de mettre à jour les informations et contenus fournis à bord.

Internet pratique

Prix des services

• L’actualité et l’information SNCF en direct sont en accès gratuit.
• La navigation Internet est proposée à l’heure pour 4,99 € ou pour la durée totale du voyage à 9,99 €.
• Les prix des programmes multimédias s’échelonnent de 0,49 € à 5,49 €.

Exemples : 2,99 € le cours de langue - 5,49 € le pack Kidbox - 4,99 € le film récent - 3,99 € le film thématique - à partir de 0,49 € le city guide…

Modes de paiement
Les contenus sont payables à l’acte ou grâce au portefeuille virtuel créé automatiquement lors de l’inscription à Box TGV. Le voyageur, en chargeant son portefeuille virtuel, se crée un « crédit » de consommation sur Box TGV.

A bord :
• par paiement CB sécurisé en ligne,
• par carte prépayée de 5 € ou 10 € vendue en voiture bar.

Avant le voyage :
• en se connectant au site https://boxtgv.net pour créditer son portefeuille virtuel par carte bancaire.
• en achetant une carte prépayée dans les magasins Relay de certaines gares du réseau TGV Est (gares de Paris Est, Strasbourg, Nancy, Reims & Champagne, Metz, Lorraine TGV, Epinal, Thionville).
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.