Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’aéroport de Dijon rencontre des turbulences


Qui gérera l’aéroport de Dijon en juin prochain ? La question se pose alors que la Chambre de commerce et d'industrie de Côte-d'or (CCI) a refusé, le 25 mars, de manager l’installation une année supplémentaire au terme de sa concession le 31 mai 2013. Une seule chose semble acquise, la plate-forme restera en activité malgré tout.



L’aéroport de Dijon rencontre des turbulences
La Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte-d'or a voté, le 25 mars 2013, le refus de poursuivre la gestion de l’aéroport de Dijon au terme de la concession qui lui avait été accordée. Elle avait présenté - en partenariat avec la SNC Lavalin - un dossier de renouvellement de concession pour la plate-forme, mais il avait été rejeté en décembre 2012. La gestion de l’aéroport devait donc être confiée au Conseil régional de Bourgogne après le 31 mai 2013. Mais celui-ci a obtenu un report pour un an. Face à cette situation, la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a demandé au CCI de poursuivre son rôle de concessionnaire pendant cette période. Une offre que l’organisme a refusé à l’unanimité. «Le scrutin a été organisé à la suite d’un rappel de l’historique de l’Aéroport Dijon-Bourgogne, et après un débat dont il ressort que, selon le principe de réalité cher aux chefs d’entreprises, un accord est nécessaire entre les partenaires de l’aéroport, relatif à une vision stratégique, aux financements de ses déficits d’exploitation, et à sa gouvernance», explique la CCI sur France 3 Bourgogne. Situation délicate et vide juridique, mais pas d’inquiétude pour les voyageurs d’affaires, les avions continueront à se poser sur les pistes dijonnaises après le 31 mai, malgré les turbulences observées à la tête de l’installation.