Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 28 Septembre 2014

L'aéroport de Nashville accueille officiellement les VTC



Les compagnies de VTC s'appuyant sur les technologies mobiles sont mieux implantées aux USA qu'en Europe. Pour autant, elles sont mal-vues sur de nombreux aéroports américains. Elles sont par exemple interdites sur les plates-formes de Los Angeles, San Francisco, Memphis et Raleigh-Durham. Pour sa part, le tarmac de Nashville a décidé de leur ouvrir les bras. Le gestionnaire de la piste du Tennessee a décidé de les intégrer dans sa politique de transports commerciaux.



Metropolitan Nashville Airport Authority a donné son feu vert aux deux VTC, Uber et Lyft. Ils peuvent prendre en charge des passagers sur l'aéroport de Nashville. Cette autorisation rentre dans le cadre de l'intégration des services VTC ou de covoiturage dans sa politique de transports commerciaux. L'installation du Tennessee est le premier tarmac américain à officiellement accepter ces entreprises.

Les chauffeurs de ces sociétés devront demander une autorisation et être clairement identifiés par les autorités avant de pouvoir exercer leur activité sur la plate-forme. Ils devront également payer une taxe de 3,50 dollars pour chaque prise en charge sur l'aéroport. Leurs passages seront comptabilisés grâce à la technologie de la géolocalisation. A titre de comparaison, la somme demandée aux taxis est de 1,50 dollar. En outre, une zone de prise en charge des clients VTC sera mise en place sur l'aéroport.