Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'agrandissement de Charleroi a été confirmé


Le groupe italien SAVE, actionnaire de l’aéroport Charleroi, avait fait part de sa volonté de suspendre ses investissements dans la plate-forme à cause de la nouvelle stratégie de Ryanair en Belgique. Mais son appel n’a pas été entendu. Le conseil d’Administration de Charleroi a donné son feu vert pour son agrandissement.



L’arrivée de Ryanair sur Brussels Airport a refroidi les investisseurs italiens du groupe SAVE, actionnaires de l’aéroport de Charleroi via le consortium Belgium Airports. Le journal L’Echo a révélé qu’ils souhaitaient mettre les projets d’agrandissement de l’installation low-cost en stand-by «A cause des nouveaux développements stratégiques décidés par Ryanair en Belgique, ainsi que les positions des autorités européennes (...), nous demandons davantage de temps afin d'analyser l'impact de ces décisions et examiner nos investissements futurs», indiquent-ils dans un mail obtenu par le journal belge. Le groupe précise être prêt «à analyser la situation avec BSCA» (Brussels South Charleroi Airport). Mais le Conseil d’Administration de BSCA n’a pas été influencé, il a donné son feu vert pour le développement de l’installation lors de sa séance du 23 janvier. Il explique dans un communiqué avoir «décidé de confirmer sa décision du 28 mars 2013, à savoir l’extension des infrastructures de l’aéroport pour un montant de 77 millions». Il précise avoir enregistré deux votes de refus de Belgian Airports et l’abstention de deux Administrateurs de Belgian Airports.