Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L’électronique bientôt autorisée au décollage en «mode avion»?


La FAA pourrait autoriser d’ici la fin de l’année les tablettes en fonction à bord des avions, y compris au décollage et à l’atterrissage, pour peu qu’elles soient en « mode avion ».



L’électronique bientôt autorisée au décollage en «mode avion»?
Difficile de comprendre pourquoi, alors que l’équipage utilise des tablettes à bord, les même appareils électroniques des passagers restent interdits de fonctionnement au décollage et à l’atterrissage. Soumise à la pression des voyageurs et autres politiques, l’autorité américaine de l’aviation devrait autoriser d’ici la fin de l’année l’utilisation de ces appareils, selon la rubrique Technologies du New York Times. Seule condition : pour que les appareils n’interfèrent pas avec les instruments de bord, ils devront être impérativement positionnés en « mode avion ». Une formule qui devrait enfin permettre de travailler, lire ou écouter de la musique sur les tablettes dès l’installation à bord pour ceux qui le souhaitent.
Il reste que le groupe de travail mis sur pied par la FAA l’an dernier ne s’intéresse pour l’heure qu’aux tablettes exclusivement. Composé notamment de représentants de Boeing et de la Consumer Electronics Association (syndicat professionnel de la high-tech), selon le New York Times, mais aussi de représentants d'Amazon (fabricant du Kindle), il travaille actuellement sur les effets des «tablettes» en mode avion et devrait rendre officiellement son avis fin juillet. Mais selon le journal, les autres appareils et en particulier les smartphones, aux émissions électroniques variables, resteraient interdits. Même en mode avion ! Curieux. Un autre groupe de travail, peut-être ?