Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 14 Décembre 2011

La CCI de l’Essonne veut une gare sur la ligne LGV Paris-Lyon



Le projet de ligne à grande vitesse Paris - Orléans - Clermont- Ferrand – Lyon (LGV POCL) prévue pour 2025 est en ce moment soumis au débat public. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Essonne a rédigé son cahier de doléances afin de porter le point de vue des entreprises de son département. Elle souhaite qu’un arrêt de la ligne soit prévu en Essonne ainsi qu’à Orly.



La gare de Brétigny-sur-Orge
La gare de Brétigny-sur-Orge
Une ligne à grande vitesse entre Paris-Austerlitz et Lyon pour 2025 est à l’étude. Le projet qui reliera les deux villes en moins de 2 heures aurait un coût compris entre 12 et 14 Mds €. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Essonne se fait entendre à l'occasion du débat public organisé du 3 octobre 2011 au 31 janvier 2012. Elle demande la desserte du département par une gare, soit celle de Brétigny-sur-Orge ou, dans une moindre mesure, celle Juvisy-sur-Orge, pour l’arrêt des TGV Intersecteurs. La CCI de l'Esonne souhaite également un arrêt des TGV Paris-province sous l’aéroport d’Orly, en correspondance avec la ligne d’interconnexion sud des LGV, le réseau du Grand Paris Express et le maillage assuré par les transports en commun complémentaires, dont la ligne T7. Elle estime que des études complémentaires devraient être menées par RFF pour vérifier l’opportunité d’une gare souterraine mutualisée avec celle de l’interconnexion sud des LGV, afin de diminuer les coûts de réalisation.
Inquiète pour de l’impact environnemental d’un tel projet, la CCI demande que les infrastructures souterraines soient privilégiées en zones urbaines. Elle recommande aussi que le tracé de la future LGV suive la ligne Paris-Orléans/RER C de façon à éviter une traversée du Parc naturel régional du Gâtinais. La Chambre émet aussi des craintes sur l’impact d’une ligne à grande vitesse sur le développement à long terme du RER C et réclame donc que les conditions d’amélioration de sa régularité soient garanties.