Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La Corée du Sud durcit le ton avec les passagers indisciplinés


En décembre 2014, Cho Hyun-ah, alors Vice-Présidente exécutive de Korean Air et fille du PDG, avait obligé un avion à faire demi-tour puis insulté et fait débarquer une hôtesse qui lui avait servi des noix de Macadamia sans lui demander. Cette ingérence dans le vol avait fait scandale et l'a menée devant la justice. La Corée du Sud a maintenant durci les lois aériennes. Les perturbateurs vont faire face à des sanctions plus sévères.



Dorénavant les passagers perturbateurs ou indisciplinés qui sont reconnus coupables d'avoir perturbé le travail des pilotes risqueront en Corée du Sud 5 ans de prison et une amende de 50 millions de won (38 171 euros environ). Auparavant, la loi ne prévoyait pas de peine de prison pour les voyageurs indélicats et seulement une amende de 5 millions de won (3 817 euros).

Le nouveau texte, entré en vigueur le 19 janvier, précise que les membres d'équipage doivent signaler les incidents survenus en vol. S'ils ne le font pas, ils peuvent se voir infliger une amende de 10 millions de won (7635 euros environ)

Le ministère des transports explique dans son communiqué que "la loi modifiée reflète la demande grandissante du public pour renforcer la sécurité aérienne et la prévention des comportements perturbateurs pendant les vols après l'incident des noix de Macadamia de Korean Air".