Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La FAA considère le B787 Dreamliner comme potentiellement dangereux


Dans une directive publiée vendredi 1er mai, la Federal Aviation Administration américaine exige désormais une maintenance répétitive des Dreamliners en raison d’une perte possible totale de l’alimentation électrique de l’appareil. Une décision applicable immédiatement.



La FAA constate des «défaillances dangereuses possibles sur le réseau électrique de l’appareil qui ne permettrait pas à l’équipage, en cas de perte d’énergie, de contrôler l’appareil». Le bug révélé par la FAA se situe au niveau des générateurs de l'avion, plus précisément des contrôleurs. A l'origine, un souci de gestion de ces générateurs qui, au delà de 248 jours de fonctionnement sans interruption, pourraient se mettre en panne.

Pour la FAA, ce bug pourrait mettre en danger les vols commerciaux et elle demande que des opérations de contrôle et de maintenance puissent se faire jusqu’à la mise en place d’une solution logicielle capable de résoudre le problème.

Boeing s’est immédiatement saisi du problème souligné par la FAA et devrait rapidement proposer de nouveaux outils de gestion des générateurs aux compagnies utilisatrices du 787. Notons que l’avionneur américain n’a pas souhaité commenter les informations de la FAA se bornant à préciser à la presse américaine que «la prise en compte du problème ne devrait pas pénaliser l’exploitation des appareils livrés».