La RATP revendique la propriété…de ses incidents

La RATP menace un site participatif permettant aux usagers de se tenir au courant en temps réel des incidents constatés sur le réseau du métro parisien. Elle y voit une violation de sa propriété intellectuelle, et demande le retrait du site avant le 7 mars.

La RATP revendique la propriété...de ses incidents
Le site incidents-ratp ne devrait pas s’engager dans un conflit juridique avec la Régie Autonome des Transports Parisiens, et son créateur Olivier Girardot a déjà libéré le code source du site au domaine public. Les internautes regretteront sûrement, eux qui disposaient avec incidents-ratp d’une information en direct grâce aux témoignages des utilisateurs, via Twitter, ou leur téléphone mobile. "Vous donner l'accès librement et gratuitement aux informations concernant vos transports en communs, voilà notre ambition" explique d’ailleurs le site, qui ajoute : "Nous contribuons aussi à fluidifier le trafic, car en propageant l'information sur les incidents le plus rapidement possible, nous donnons la possibilité à chacun de choisir son itinéraire bis". Noble programme…
Dans un courrier adressé au fondateur du site, et relayé par Numerama.com la RATP explique pourtant qu’"un tel site est susceptible de fournir des informations erronées sur les incidents pouvant avoir lieu sur le réseau RATP et engendrer de ce fait des perturbations dues à une surpopulation sur les lignes de transports". C’est en fait l’utilisation de la marque RATP qui pose problème. La Régie des transports aurait pourtant pu y voir le développement d’un nouveau service, à peu de frais…