Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


La croissance du trafic aérien en hausse sur 11 mois


La DGAC vient de publier les chiffres de croissance du trafic passagers français sur les 12 derniers mois. En novembre, le nombre de passagers transportés en 2013 est stable par rapport à 2012 (+0,2%). L'effet calendrier négatif attendu en novembre, en raison du déport des vacances de Toussaint, reste donc limité alors que ce hasard de calendrier avait dynamisé le marché en octobre (+5,5%). Sur les onze premiers mois, la croissance du trafic aérien s'établit à +2,4%.



Selon TendanCiel, le magazine de la Direction Générale de l'Aviation Civile, la tendance du trafic intérieur est marquée ce mois de novembre par le résultat nettement en repli des liaisons transversales (-6,4%), qui cependant demeurent sur l'année le marché domestique le plus dynamique (+7,4%). Le trafic avec l'Outremer reste très favorablement orienté (+8,6%) alors que les liaisons radiales affichent une stabilité.

À l'international, les secteurs Asie-Pacifique, Amérique et Europe hors UE constituent les marchés les plus attractifs (croissance entre 3,9% et 4,8%). Concernant l'Amérique, le résultat de ce dernier mois conforte la croissance observée depuis le printemps après un premier trimestre très défavorablement orienté. Le marché communautaire – qui représente 56% du trafic international – fléchit ce mois ci (-0,5%), une tendance générale à laquelle seul le marché britannique semble résister (+1,3%). Le marché africain rencontre en novembre une nouvelle fois une baisse marquée (-3,1%) avec des résultats toujours très préoccupants avec la Tunisie (-18,6%).

L'écart de croissance entre transporteurs français et étranger est très mesuré : 0,6 point en faveur des compagnies étrangères. Le pavillon français affiche une grande stabilité à l'international comme au national alors que les transporteurs étrangers connaissent un fort repli de trafic sur le marché hexagonal (-5,1%).

Cette légère progression du trafic se répercute de manière très différenciée sur les principaux aéroports. Roissy affirme une grande stabilité (-0,2%) alors qu'Orly confirme une progression marquée de son trafic (+3,5%). Bâle-Mulhouse et Nantes, qui affichent en rythme annuel les taux de croissance les plus dynamiques, présentent ce mois des résultats beaucoup plus modestes (respectivement +2,8% et -2,3%). Le repli d'activité est très sensible à Nice, Marseille et Toulouse (entre -2,4% et -3,4%) et particulièrement marqué à Lyon (-7,4%). Seuls Bordeaux et surtout Beauvais échappent au reflux. Concernant Beauvais, les chiffres de novembre confirment le net redressement de la plateforme au second semestre après un début d'exercice fortement orienté à la baisse.

Pour le cinquième mois consécutif, le nombre de vols contrôlés en France métropolitaine croît (+0,6%). Ce développement est une nouvelle fois le fait des survols dont le nombre progresse très sensiblement (+6,7%) alors que le volume des vols domestiques métropolitains (-5,1%) et celui des relations avec l'international et l'Outremer (-3%) se contractent très sensiblement.