La principale fédération des VTC soutient le texte Grandguillaume

178

Le conflit entre les VTC et les taxis dure depuis plusieurs années mais les tensions ne sont pas uniquement visibles entre les deux professions. Il y a également des dissensions parmi les VTC. La CSNERT, principale Fédération représentative des VTC en France, soutient le texte Grandguillaume et tacle les plates-formes Allocab, Chauffeur-Privé, Marcel et Snapcar.

Si Allocab, Chauffeur-Privé, Marcel et Snapcar ont exprimé leur mécontentement face à la proposition de loi du député PS Laurent Grandguillaume, la CSNERT - principale Fédération représentative des VTC en France - marque son soutien au médiateur. Elle assure dans un communiqué «La médiation Grandguillaume n’a pas été menée dans la précipitation, nous en sommes témoins. Au contraire, un long travail d’écoute a enfin été fait dans la concertation sur de nombreux chapitres». L'organisation ajoute «VTC de terrain, respectueux de nos salariés et de nos confrères transporteurs, nous avons aussi, à chaque étape, pointé du doigt les "négationnistes de toutes règles"».

Alors que les start-up Allocab, Chauffeur-Privé, Marcel et Snapcar estiment que le texte représente un danger pour l'emploi, la CSNERT pense pour sa part que la loi «laisse les portes ouvertes à ceux qui respectent des règles communes à tous et elle présente le mérite de ne pas continuer à détruire les vrais emplois préexistants». Elle précise aussi que le nouveau texte donnera la possibilité aux Français de disposer d’une meilleure mobilité.