Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le Groupe ADP revoit ses prévisions 2016 à la baisse


Le Groupe ADP a publié ses résultats du 1er semestre, le 28 juillet 2016. Le gestionnaire des aéroports de Roissy et d'Orly affiche un trafic en hausse de 1,5% sur ses plates-formes parisiennes tandis que son chiffre d'affaires recule légèrement de 0,5%. Il a également indiqué revoir sa prévision annuelle de résultat net en raison des difficultés rencontrées par sa filiale turque TAV Airport.



Le groupe ADP a géré sur l'ensemble de ses plates-formes 70,5 millions de passagers au 1er semestre 2016, soit une hausse de +2,3%. Paris Aéroport a accueilli à lui seul 46,2 millions de voyageurs (+1,5%).

Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe est en légère baisse de 0,5% et atteint ainsi 1 416 millions d'euros. Il a été principalement impacté par le ralentissement des commerces. En outre, l'EBITDA affiche une croissance de +2,7% (523 millions d'euros), porté par des reprises de provisions non récurrentes et grâce à la maîtrise des charges courantes, notamment sur la maison-mère, et ce, malgré l'impact d’événements exceptionnels ou externes. Le taux de marge brute pour le 1er semestre 2016 est en hausse de 1,1 point à 36,9% .

Augustin de Romanet, Président - directeur général d'Aéroports de Paris – Groupe ADP, a expliqué «Les résultats de ce semestre s'inscrivent dans un contexte conjoncturel difficile, notamment pour les activités internationales, et conduisent à accentuer nos politiques d'optimisation. Le niveau de trafic à Paris est en ligne avec notre prévision annuelle, bien qu’impacté par la baisse des faisceaux internationaux, notamment Japon et Malaisie, compensée notamment par la hausse du trafic des compagnies à bas coûts. L'EBITDA est conforme à nos prévisions, porté notamment par la bonne maîtrise des charges courantes et des reprises de provisions non récurrentes. Les activités commerciales supportent les conséquences d’un mix trafic et d’effets de change défavorables, et seront soutenues par la mise en place d’un plan de redynamisation. Enfin, nos activités internationales ont été impactées par le ralentissement du tourisme et les difficultés que rencontrent TAV Airports et TAV Construction».

Il poursuit «Dans ce contexte, sur la base de notre hypothèse de croissance du trafic de Paris Aéroport de +2,3% en 2016 par rapport à 2015, nous confirmons notre prévision de légère croissance de l'EBITDA en 2016. Nous révisons notre prévision 2016 de résultat net part du Groupe: nous attendons dorénavant un léger retrait de ce résultat net en 2016 par rapport à 2015, associé à une légère croissance organique».

Le groupe précise dans son communiqué «La révision de la prévision 2016 de résultat net part du Groupe est principalement due aux difficultés de TAV Airports, liées à sa situation en Turquie (notamment l'impact de l'attaque terroriste du 28 juin 2016) et en Tunisie, et des pertes à terminaison sur certains projets de TAV Construction».