fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 1 Décembre 2011

Le Palais des Congrès de Valence, en Espagne, s'agrandit



Œuvre de l’architecte Norman Foster, inauguré en 1998, le Palais des Congrès de Valencia est devenu l’un des édifices les plus emblématiques de la ville. Un projet d'agrandissement vient d'être présenté, avec un achèvement prévu pour 2014.



Le Palais des Congrès de Valence, en Espagne, s'agrandit
Elu en 2010 meilleur Palais des Congrès par l’ICCA (International Congresses & Conventions Association), l'établissement de Valencia a largement démontré sa fonction de moteur économique et sa place de choix sur les marches internationales du tourisme d’affaires. Victime de son succès, il va devoir être agrandi et l'Office de tourisme de Valence fait appel au même architecte prestigieux pour ce projet. L’extension du Palais des Congrès se présentera sous la forme d’un nouveau bâtiment adjacent au premier et qui répondra, comme le premier édifice, à une démarche environnementale. Ce nouvel édifice de deux étages sera composé d’espaces multifonctionnels, flexibles et convertibles. Un mini site est spécialement dédié à ce projet, dont le coût est estimé à 24 millions d’euros. Pour Jose Salinas, le Directeur de Turismo Valencia, “Le Palais des Congrès de Valencia a multiplié par quatre le nombre de meetings internationaux, concentrant ainsi 60% des congrès internationaux organisés au sein de la ville. Dans un cadre national, Valencia est en tête du hit parade depuis trois ans en matière d’organisation de congrès nationaux.” En tenant compte de l’activité actuelle du Palais des Congrès, la nouvelle infrastructure pourrait générer 150 000 nuitées chaque année, en produisant un impact direct et indirect d’environ 100 millions d’euros annuels, contribuant ainsi au développement économique et social. Les d’infrastructures et les services associés au tourisme d’affaires ont généré un impact économique de 180 millions d’euros en 2010.