Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SCARA déplore les augmentations de taxes sur l'aérien


Le rail n’est pas le seul à voir ses taxes augmenter dans le cadre du budget 2014 dont la première partie sera votée le 6 novembre 2013 à l’Assemblée Nationale. L’aérien va également être touché par des hausses de ses charges. Le syndicat SCARA des compagnies aériennes s’oppose à ces augmentations qui fragilisent selon elle «encore plus les 100 000 emplois directs du transport aérien français».



Stephen Finn - Fotolia.com
Stephen Finn - Fotolia.com
La première partie du budget 2014, votée le 6 novembre 2013 à l’Assemblée Nationale, prévoit une hausse de la TVA sur les billets d'avion pour les passagers et le fret à destination domestique, Corse et DOM compris. Elle passera de 7 à 10 % en 2014. En outre, l'augmentation de 12,7 % de la taxe Chirac est toujours inscrite dans le projet de Loi de Finances de 2014, «alors même que la commission des finances avait il y a quelques semaines adopté un amendement supprimant cette augmentation, car considérée incompatible avec la situation économique des compagnies aériennes françaises», précise le SCARA. Le Syndicat - qui regroupe la plupart des transporteurs français sauf le groupe Air France - assure que le projet présenté aux députés mercredi soir «risque de faire disparaître tout un pan de l'économie française et les emplois qu'elle génère, notamment sur le secteur du tourisme» et pénalise «une fois de plus compagnies aériennes françaises face à la concurrence internationale».