Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL dénonce "la réalité sociale" derrière l’expansion d’EasyJet en France


EasyJet a fêté ses 20 ans d’existence en novembre dernier et prévoit un développement important dans le ciel français, avec pas moins de 30 nouvelles lignes programmées. Toutefois le Bureau SNPL easyJet met quelques bémols. Dans un communiqué, il rappelle "la réalité sociale qui se cache derrière cette annonce".



Les pilotes d'EasyJet membres du SNPL expliquent: "Si l’on ne peut que se réjouir du développement d’easyJet qui offre un plus grand choix de destinations aux voyageurs de l’Hexagone, le SNPL rappelle que cette expansion s’effectue en partie au détriment de l’emploi français". Ils ajoutent ensuite: "Les effets d’annonce de la compagnie sur la croissance de son réseau ne doivent pas masquer le fait que seul un tiers de ce développement concernera de nouveaux emplois en France et que seuls 2 avions supplémentaires seront basés sur notre territoire".

Le bureau indique "dans les faits, l’activité sera majoritairement réalisée par un redéploiement du programme de vol à partir des bases françaises et par l’utilisation de personnels non basés en France et non soumis au droit français. C’est donc en partie sans versement de charges sociales et sans contribution au régime français de sécurité sociale que ce développement se fera".

Le SNPL dénonce ainsi une stratégie d’optimisation économique, cachée sous le terme de "développement en France", stratégie qui se résume à «une intelligente forme de dumping social, adroitement organisé, qui pourrait présenter un risque pour la sécurité des vols en permettant à des pilotes socialement et économiquement mis sous pression, souvent fatigués par les cadences imposées, d’opérer aux commandes d’avions desservant la France".

Les navigants appellent le gouvernement à avoir une "action ferme de l’État" envers ce type de stratégie, sinon "la croissance économique sur notre territoire ne rimera plus avec la création ou le maintien de l’emploi en France".