Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le nombre de vols en Europe va doubler d’ici 2035


Eurocontrol s’est penché sur les performances aériennes de l’Europe. Cet été, seules les low-cost ont tiré leur épingle du jeu en termes de trafic et les avions ont enregistré un retard légèrement plus important. Regardant aussi sur le long terme, l’organisme prévoit que le nombre de vols en Europe double pour 2035.



Le nombre de vols en Europe va doubler d’ici 2035
Selon Eurocontrol, le trafic européen a chuté de 0,7 % en juin à cause des grèves des contrôleurs français qui ont conduit à l’annulation de 5500 vols. Par contre, il a été stable (0,0 %) en juillet. Mais ce sont surtout les low-cost qui présentent une hausse de trafic entre Avril et Juillet avec +1,5 % par rapport à la même période l’année dernière. Les charters ont souffert des tensions en Égypte (-4,1 % en juillet). L’aviation d’affaires et les compagnies traditionnelles ont respectivement enregistré des baisses de 3 % et 0,2 %.

En outre, les avions ont été légèrement plus en retard en juillet par rapport à 2012. 41% des vols ont décollé avec du retard, soit une hausse de 0,3%. Le délai moyen est passé de 10,3 minutes à 10,8 minutes. Les retards causés par l’arrivée tardive de l’avion ou de l’équipage ont diminué de 0,4 minute pour atteindre 4,4 minutes. Les délais dont les compagnies sont à l’origine, ont été 3,5 min en juillet (+0,3 min). Les retards en vol ont chuté de 0,3 minute.

Dans son étude Challenges of Growth 2013, Eurocontrol estime qu’il y aura 14,4 millions de vols en 2035, soit deux fois plus qu’en 2012. C'est beaucoup, mais moins que ce que prévoyait l’organisation en 2008. Une révision à la baisse provoquée par la crise économique en Europe. De nombreux projets d’extension d’aéroport ont été abandonnés ou revus à la baisse. Elle compte sur une croissance des capacités aéroportuaires de 17 % d’ici 2035, alors que sa précédente étude tablait sur une hausse de 38 % pour 2030. Ainsi, le nombre d’installations saturées devrait grimper. 1,9 million de vols ne pourraient alors être assurés par manque de place.