Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les compagnies aériennes misent encore plus sur la technologie


Les compagnies aériennes investissent de plus en plus dans les technologies qui permettent de gérer plus efficacement les perturbations des vols. Selon l'étude, Sita présentée le 18 juin 2014, 9 transporteurs sur 10 ont prévu d'utiliser ces solutions d'ici 2017.



Ce n'est pas un avis tout à fait neutre qui a commandé ce sondage puisque Sita est l'un des plus importants fournisseurs de technologies au monde, au service de l'aérien. L'entreprise ne questionne donc pas sur la façon dont les passagers voient cette évolution vers le tout technologie, mais bien sur l'intérêt des compagnies à investir.
En l'occurrence, et sans doute pour restreindre leurs dépenses en personnel, les transporteurs comptent offrir plus d'autonomie à leurs passagers. 87 % des 200 entreprises sondées vont mettre à la disposition des voyageurs des outils self-services comme des bornes d'enregistrement, des déposes bagages... De nombreuses transporteurs pensent que les nouvelles technologies sont la solution pour simplifier le voyage et réduire les perturbations. D'ailleurs, cet avis se voit dans leurs dépenses IT. 68 % des entreprises interrogées ont augmenté ce budget en 2014. L'année prochaine, elles seront encore 51 % a dépensé plus dans ce domaine tandis que 37 % garderont le même budget. Seulement 12 % ont prévu de diminuer leurs dépenses en 2015 (-4 % par rapport à 2014). En outre, les trois quart des compagnies ont augmenté leurs investissements dans de nouveaux projets technologiques en 2014. «Au cours de la dernière décade, les compagnies ont rencontré un grand succès dans l'utilisation des technologies pour améliorer l'expérience des passagers, l'étude de cette année montre qu'elles se concentrent maintenant sur le domaine de la gestion des perturbations», explique Francesco Violante, CEO de SITA. Elles investissent maintenant dans le «business intelligence», les solutions self-service utiles pour les passagers lors des perturbations et l’expansion des services mobiles. «le but est qu'en cas d'incident, l'industrie soit mieux préparée afin de minimiser les perturbations», précise t-il.

La communication et self-service au centre des projets
Un peu plus de la moitié des compagnies avertissent leurs passagers en temps-réel via leur mobile en cas de problème. Ce taux devrait atteindre 92 % d'ici 2017. De plus, un tiers d'entre eux informent leurs clients via les réseaux sociaux. Ils seront 80 % dans 3 ans.

Les transporteurs veulent aussi développer l'utilisation des bornes et des applications pour les changements de réservation. Actuellement lorsqu'un vol est annulé ou retardé, les passagers peuvent modifier eux-même leurs billets via une borne chez 14 % des compagnies ou via une application chez 62 % des transporteurs. En 2017, les taux seront respectivement de 63 % et 73 %.

Les acteurs de l'aérien planchent également sur la prévention des problèmes. 90 % comptent utiliser la technologie pour faciliter la gestion des perturbations d'ici 3 ans. Par exemple, plus de la moitié d'entre eux veulent adopter un système capable de prédire les potentiels difficultés et leurs impacts avant qu'elles surviennent.