Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les compagnies chinoises mènent la taxe carbone européenne en justice


Selon le projet de la taxe carbone de l’UE, les compagnies aériennes qui volent en Europe bien qu’étrangères devront elles aussi s’acquitter de la charge. Le 9 novembre 2011, Air China et trois autres compagnies chinoises qui ont toujours dit leur opposition à ce texte, ont décidé de porter plainte contre Bruxelles, deux mois avant sa mise en vigueur.



Les compagnies chinoises mènent la taxe carbone européenne en justice
Depuis l’annonce de la création d'une taxe carbone en Europe, tous les acteurs étrangers du monde aéronautique ont exprimé vivement leur opposition à ce projet. La Chine a d’ailleurs été l’une de ses plus ferventes adversaires allant jusqu’à faire du chantage à Airbus. Les compagnies aériennes de l’Empire du Milieu montent encore le ton. Bien que pour Julianne Kokott, avocate générale de la Cour européenne de justice, le texte de la Commission européenne est conforme au droit international, Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et Hainan Airlines ont l’intention de porter plainte contre l’Union Européenne d’ici la fin de l’année. Pour Cai Haibo, vice-secrétaire général de l'Association de Transport aérien chinoise, le problème d’émission de gaz à effet de serre, s’il doit être reprocher, est imputable au constructeur et non au client. Ce serait donc à lui de payer la facture, en l’occurrence ici : Airbus. Ces plaintes et menaces réitérées venues du monde entier n’ont pour le moment pas fait flancher Bruxelles. Le programme de permis d’émission de CO2 devrait donc bien entrer en vigueur le 1er janvier 2012.