Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les crises n'ont aucun impact sur l'évolution de la capacité du transport aérien


Depuis 1979, la capacité aérienne mondiale a augmenté de 3,1 % par an en moyenne, selon OAG, spécialisée dans le renseignement aérien. Cette capacité n'a été que très peu affectée par les crises, à l'exception des attaques du 11 septembre au World Trade Centre et de la crise financière.



Les crises n'ont aucun impact sur l'évolution de la capacité du transport aérien
En publiant les résultats de son analyse des crises mondiales OAG World Crisis Analysis], l'entreprise a calculé l'impact des événements tels que les attaques terroristes, les pandémies et les catastrophes naturelles de ces trente dernières années sur la capacité aérienne mondiale. L'analyse a révélé que cette capacité avait augmenté de 3,1 % par an en moyenne depuis 1979, et que le transport aérien était restée globalement insensible aux événements de nature régionale tels que les catastrophes naturelles, les conflits et les hausses du prix du pétrole. Dans la grande majorité des cas, les crises n'ont en fait eu qu'un impact négligeable sur la capacité aérienne mondiale et n'ont entraîné qu'une chute de moins de 4 % de la capacité régionale, suivie d'un retour à la normale dans les trois mois.


Parmi les points clés de l'étude à retenir :

- De 1979 au 11 septembre 2001, la capacité aérienne mondiale a connu une hausse stable de 5 % par an en moyenne, soit 94 millions de sièges.
- Depuis les attaques du 11 septembre 2001 au World Trade Centre, la capacité mondiale a enregistré une croissance stable de 2,6 % par an en moyenne, soit 81 millions de sièges.
- Les attaques du 11 septembre 2001 au World Trade Centre et la crise financière mondiale de 2008/2009 sont les deux seuls événements depuis 1979 à avoir sensiblement affecté la capacité aérienne mondiale, avec une chute moyenne de 3 et 9 % et un temps de récupération de 36 et 24 mois respectivement.
- Les événements de nature régionale tels que les guerres du Golfe, la grippe aviaire et les éruptions volcaniques ont causé en moyenne une baisse de moins de 4 % de la capacité aérienne régionale, avec une récupération de 3 mois maximum, et n'ont eu qu'un impact négligeable sur la capacité mondiale.
- La croissance continue enregistrée par la capacité aérienne est principalement menée par le Brésil, la Russie, l'Inde, l'Indonésie, le Moyen-Orient et la Chine, où l'enrichissement de la classe moyenne contribue à la hausse de la demande en transport aérien.

Aperçu de l'analyse des crises mondiales par OAG :

  • Éruption volcanique USA-Mai 1980, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Éruption volcanique Columbia-Nov. 1985, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Tremblement de terre Arménie-Déc. 1988, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Tremblement de terre Iran-Juin 1990, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Cyclone et inondations Bangladesh-Avr. 1991, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Inondations Corée du Nord-Août 1995, conséquences faibles, temps de récupération : 3 mois

  • Sécheresse Inde-Mai 2000, conséquences faibles, jusqu'à 3 mois

  • Attaques au WTC septembre USA-Sept. 2001, importance haute, temps de récupération : 12-36 mois

  • Premières alertes SARS à Hong Kong-Mars 2003, importance moyenne, temps de récupération :3-12 mois

  • SARS en Chine-Janv. 2004, importance moyenne, temps de récupération : 3-12 mois

  • 2e crise SARS en Chine-Janv - 2005, importance moyenne, temps de récupération :3-12 mois

  • Tremblement de terre en Chine - Mai 2008, conséquences faibles, temps de récupération :jusqu'à 3 mois

  • Grippe aviaire au Mexique - Avr. 2009, conséquences faibles, temps de récupération : jusqu'à 3 mois

  • Crise financière 2009, importance Haute, temps de récupération :12-36 mois

  • Nuage de cendres volcaniques Islande-Avr. 2010, conséquences faibles, temps de récupération :3 mois

  • Tremblement de terre, Tsunami et explosion de centrale nucléaire Japon-Mars 2011, importance Moyenne, temps de récupération :3-12 mois


Téléchargez le rapport de l'OAG

oag_world_crisis_analysis.pdf oag world crisis analysis.pdf  (1.36 Mo)







1.Posté par MANDON FABRICE le 12/09/2011 07:29
Bonjour , le rapport est très bien fait mais malgré tout , les compagnies qui disparaissent en Europe , sont très peu remplacées.

Le sursaut du trafic vient à l'évidence d'un équilibrage avec les pays émergents qui dopent le trafic mondial .