Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les nouvelles destinations du voyage d’affaires


Savez-vous quelles sont les 50 destinations des voyageurs d’affaires français ? Difficile de répondre à cette question tant les réponses varient avec les entreprises, leur taille mais aussi leur secteur d’activité. Les premiers partenaires économiques européens - Allemagne et Grande Bretagne – sont globalement en tête, mais d’autres européens devraient prochainement reprendre du galon.



Ré-industrialisation, délocalisation, relocalisation, la dernière campagne pour l’élection présidentielle n’a pas manqué d’évoquer des enjeux économiques qui touchent de fait au voyage d’affaires puisque les déplacements professionnels varient, mécaniquement, vers les destinations où se trouvent clients et fournisseurs. Mais nous n’avons sans doute regardé qu’un morceau de l’iceberg et c’est l’une des dernières analyses de Natexis qui aborde le sujet. Soulignant le fait que les coûts de production augmentent en Chine, Patrick Artus y évoque les mouvements en Asie que cette hausse entraine, avec la nouvelle attractivité qui en découle pour d’autres pays de la zone comme le Vietnam et le Cambodge, l’Indonésie ou le Pakistan, le Bangladesh et l’Inde…. Mais il va plus loin : «On sait moins que cette évolution rend compétitifs beaucoup d´autres pays, en particulier les pays périphériques de l´Union Européenne (Roumanie, Bulgarie) et les pays d´Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte)».

Son analyse pourrait être d’autant plus juste que la hausse des coûts de production s’accompagne d’une augmentation des prix du transport. Aujourd’hui le baril est un peu calmé mais s’il repart à la hausse, nous aurons bien intérêt à acheter près de chez nous plutôt qu’au bout du monde. A terme, la Chine pourrait donc rester très attractive comme marché, mais perdre son statut d’atelier du monde. Voilà qui pourrait engendrer bien des changements pour nos voyageurs d’affaires : les vendeurs en Asie, les acheteurs de retour en Europe et en Méditerranée. Il reste à savoir si les compagnies aériennes anticipent déjà ces changements qui pourraient à terme faire varier considérablement les budgets voyages.

Annie Fave

Mardi 5 Juin 2012


Notez