Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les pilotes de Ryanair veulent de meilleures conditions de travail


L’association de Ryanair Pilot Group - dont plusieurs membres sont poursuivis par Ryanair - souhaite améliorer les conditions de travail des navigants au sein de la low-cost. Assurant qu’elle réunissait plus de la moitié des pilotes de l’entreprise, elle a demandé à rencontrer Michael O’Leary.



L’association de Ryanair Pilot Group a été créée en 2012 pour défendre les intérêts des pilotes de la low-cost irlandaise. Jusque-là, le patron de la compagnie avait refusé de traiter avec ses membres, avançant qu’il ne parlerait qu’avec les organisations représentant au moins la moitié des navigants. Pari tenu : lors d’une conférence le 29 octobre 2013, l'Association a révélé qu’elle comptait maintenant parmi ses rangs plus de 50 % des pilotes. Le président de l’association association, Evert van Zwol a ainsi invité Michael O’Leary à s’asseoir à la table des négociations pour discuter des conditions de travail des navigants. Les pilotes souhaitent entre autres la mise en place d’un contrat de base respectant les lois du pays où sont basés les salariés. En effet, selon l’organisation, 72 % d’entre eux travaillent à la prestation. Le taux est de 28 % sur les effectifs de l’ensemble de la compagnie.
L’organisation souhaite également parler avec la direction de l’adoption d’un système de congés annuels plus transparents ou encore d'un système permettant le transfert des pilotes entre les bases selon l’ancienneté.
Lors de cette rencontre avec la presse, les membres du RPG ont refusé d’aborder la question de la sécurité, expliquant que le sujet relevait des autorités concernées.