Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les syndicats des pilotes d'Air France-KLM appellent à un dialogue social constructif


Alors qu'Air France-KLM a annoncé ses résultats pour le 3ème trimestre 2014 et chiffré l’impact de la grève des pilotes d'Air France à 416 millions d’euros sur le chiffre d’affaires, les syndicats des navigants néerlandais et français se sont rencontrés pour évoquer l'avenir de leurs compagnies respectives. Ils appellent à un dialogue social constructif.



Le SNPL et le VNV expliquent dans un communiqué commun qu'ils reconnaissent tous les deux que la rentabilité d'Air France-KLM doit être restaurée «afin de relever les défis futurs qui sont marqués par une forte concurrence (déloyale) sur le réseau court et moyen-courriers (low-cost) ainsi que sur le long-courriers (compagnies du Golfe)». Les deux organisations ajoutent «Nous réalisons pleinement que le développement d'un réseau court et moyen-courriers low-cost dans le groupe est nécessaire pour protéger son marché intérieur». Mais pour elles, il est nécessaire que la restructuration passe par un dialogue social constructif.
Le président du syndicat néerlandais Steven Verhagen déclare «Nous sommes absolument confiants qu'un tel dialogue social constructif se matérialisera au sein de KLM. Nous voulons nous battre avec l'ennemi extérieur au lieu de nous battre les uns les autres». Jean-Louis Barber, à la tête du SNPL, explique «Un accord sur Transavia France est absolument réalisable à court terme. Mais aussitôt que les exigences économiques auront été respectées par les pilotes d'Air France, la direction ne devrait pas, comme elle le fait maintenant, perturber un accord possible par des principes juridiques complexes».