Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 20 Juillet 2014

Les voyageurs d'affaires français en manque de croissants, pain frais et fromage à l'étranger



Plusieurs choses manquent aux voyageurs d'affaires lors de leurs déplacements professionnels à l'étranger. Selon un sondage Skyscanner, 19 % des Français ont du mal à supporter l'absence des croissants, de pain frais et du fromage à leur table lorsqu'ils sont hors des frontières de l'Hexagone.



Lors d'un séjour à l’étranger, les Français regrettent plusieurs éléments liés à leurs habitudes culinaires. Avec 19 % des suffrages, les croissants, le pain frais et le fromage grimpent ensemble sur la premier marche du classement. Le classement cite ensuite les programmes télévisés (12 %). Décalage horaire, absence de télévision et programmes étrangers ne permettent pas toujours aux voyageurs de suivre leurs séries et émissions favorites.

Toutes les générations touchées par le manque
Selon l’âge, les manques ressentis lors d'un séjour à l'étranger ne sont pas les mêmes. En revanche, aucune génération n’échappe à cette sensation. Les différences gastronomiques sont pointées du doigt à tous les ages, mais certaines personnes s’en accommodent mieux que d’autres. Les plus jeunes sont les plus affectés par une absence de repères culinaires : 28 % des 18-24 ans évoquent l’absence de pain, de croissants et de fromage comme premier manque. Pour 15 % des 45-54 ans, le manque se fait sentir au niveau du café. 10 % des plus de 55 ans regrettent de ne pas avoir aussi facilement accès à l’actualité de leur pays pendant leur séjour.

Des différences homme/femme
Pendant les déplacements, certaines habitudes peuvent être difficiles à mettre de côté. 11 % des femmes interrogées souhaiteraient pouvoir déguster un café similaire à celui qu’elles consomment d’habitude. Le confort du quotidien est parfois bouleversé et par exemple, pour 10 % des femmes interrogées, le sommeil peut être perturbé notamment par l’absence de volets ou de stores dans les chambres d’hôtel. Les hommes eux regrettent l’accès à l’actualité (10 %) et plus particulièrement à l’actualité sportive (4 %).
 
Et nos voisins européens ?
Chaque pays a ses propres spécificités et les manques diffèrent selon les habitudes. Les Italiens rêvent d'un café (28 %). Ils voudraient également avoir un bidet, très populaire en Italie, dans leur chambre (16 %). Et enfin, ils sont tristes de ne pas pouvoir dormir dans leur propre lit (15 %). Chez nos voisins espagnols, 31 % regrettent le fait de ne pas pouvoir dîner tardivement dans tous les pays pendant leurs séjours. Le second élément pour 15 % d’entre eux est la météo ensoleillée qu’ils ne retrouvent pas systématiquement dans les autres pays.