Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa : "Brussels Airlines ne doit pas avoir peur"


Bousculée par une situation économique difficile et une concurrence féroce qui s'annonce renforcée par la présence de Ryanair sur Bruxelles Zaventem, Brussels Airlines semble fragilisée. Son actionnaire principal, le patron de Lufthansa Christoph Franz lui exprime tout son soutien à l'occasion d'une interview dans le jourrnal belge La Libre Belgique.



La situation financière de Brussels Airlines‎ n’est pas simple. Mais le patron de Lufthansa – compagnie actionnaire du transporteur belge - se montre confiant dans ses capacités à se redresser. Il explique au journal La Libre Belgique «Je pense que la concurrence à Bruxelles a toujours été intense. Mais les efforts de Brussels Airlines commencent à payer tant au niveau de leur développement que de leur situation financière. On a vraiment confiance que Brussels Airlines va continuer dans cette direction». Ainsi le groupe allemand n’est pas effrayé par l’arrivée de Ryanair sur les pistes de Brussels Airport. «Brussels Airlines ne doit donc pas avoir peur de l’arrivée de Ryanair à Zaventem. On va les aider à prendre les mesures pour réussir à affronter ce nouveau challenge», assure Christoph Franz. Il prône par exemple une amélioration de la qualité de services ou encore une réduction de ses tarifs et de ses coûts opérationnels. Il ajoute aussi «Ryanair a l’air de changer de stratégie en allant dans des aéroports plus importants, mais je crois que si Ryanair vient à Zaventem, c’est avant tout pour contrer la compagnie low cost Vueling qui se développe très fortement à Brussels Airport». Lors de cet entretien, Christoph Franz a aussi indiqué que le rachat de tout le capital de Brussels Airlines dont Lufthansa détient 45 %, n’était pas à l’ordre du jour.