Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 13 Février 2015

Nice ne veut pas de la privatisation de son aéroport



Votée ce jeudi 12 novembre par l’Assemblée nationale, la privatisation des aéroports de Lyon et de Nice est engagée. Sur la Côte d’Azur, la bataille fait rage. Elle est bien plus politique qu’économique.



Prenez un Christian Estrosi, Maire de Nice opposé à tout ce qui n’est pas une idée de l’UMP, une population âgée plutôt en désaccord avec la politique du gouvernement, et vous aurez les ingrédients d’une opposition naturelle qui va, cette fois-ci, s’attaquer à la privatisation de l’aéroport Nice Côte d’Azur par les voies habituelles de recours.

L’article visé, le 49 «autorise le transfert au secteur privé de la majorité du capital de l’aéroport» considéré comme « propriété régionale par la ville. Après un référendum communal joué d’avance, ce sont les recours administratifs et juridiques qui vont s’engager. Pour le motodidacte (c’est le surnom de Christian Estrosi, gagné sur les circuits moto), cette privatisation est «une spoliation de collectivités sur le dos de contribuables locaux». Petite curiosité patriotique, c’est le même homme politique qui soutient la CCI lorsqu’elle demande plus de pavillons des pays du Golfe sur l’aéroport !

Bref, la seule manœuvre pour lui est de faire durer l’affaire jusqu’en 2017 pour obtenir l’annulation de cette loi.



1.Posté par Nicolas le 14/02/2015 00:30 (depuis mobile)
Oser dire "une population âgée" c''est mal connaitre Nice ...
L''aéroport est un modèle de réussite et son développement est en phase avec la region .. alors pourquoi privatiser ...