Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Norwegian veut diviser pour mieux régner


Alors que la low-cost Norwegian Air Shuttle connait actuellement la première grève de pilotes de son histoire, la direction a annoncé qu'elle comptait scinder sa filiale scandinave en 3 entités distinctes. Elle espère ainsi affaiblir le mouvement social.



Jusqu'à présent, les pilotes de la compagnie étaient tous employés par la filiale Norwegian Air Norway. Après 6 jours de grève, la low-cost veut la scinder en trois entités séparées. Elles seront respectivement basées en Norvège, en Suède et au Danemark. La compagnie a indiqué que les navigants seraient transférés dans les filiales de leurs pays respectifs en gardant leur conditions de travail et de rémunération. Elle a ajouté que cette nouvelle structure permettraient aux employés de chaque pays de décider de leur avenir. L'entreprise espère surtout parvenir ainsi à mettre un terme au mouvement des pilotes. «La compagnie subit une hémorragie et jusqu'ici, 100.000 passagers ont été affectés», écrit Norwegian Air Shuttle dans un communiqué.
Le syndicat des pilotes Parat qui a débuté le mouvement, s'oppose à cette initiative qu'il considère comme une atteinte au droit de grève. «Bjoern Kjos (le directeur général de Nowegian Air Shuttle) ne peut pas faire ce qu'il vient de faire», a déclaré le chef du syndicat Hans-Erik Skjaeggerud. «En tant qu'employeur, il n'a pas autorité pour imposer une décision à des salariés en grève. Ce qui vient de se passer ne change rien». Le bras de fer continue.