Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 3 Avril 2011

Paris dans le top 3 mondial des bouchons routiers



Paris se classe en troisième place des villes les plus embouteillées, juste derrière Los Angeles et New York, selon une étude Inrix publiée le 22 mars. Les franciliens perdraient 69 heures par an dans les bouchons, loin devant les autres métropoles françaises. L’étude menée par premier fournisseur d’informations sur la circulation routière a étudié les grandes métropoles des États-Unis, du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, et de l’Hexagone.



Si Los Angeles figure à la seconde place des villes les plus peuplées de l'étude - avec plus de 12,875 millions d'habitants - Paris s'en rapproche en matière de temps perdu dans les bouchons. La cité des anges affiche pourtant 1,343 million d'habitants de plus que Paris. Au rang du nombre d'heures perdues par conducteur, Paris s'octroie la quatrième place parmi les 209 villes analysées. D'autres villes importantes d'Europe affichent des scores très proches de ceux de la capitale française. Citons par exemple Manchester (Royaume-Uni) qui est 4ème, Bruxelles (Belgique) 8ème, Utrecht (Pays-Bas) 2ème, ou encore Belfast (Royaume-Uni) 13ème. Enfin, au classement des villes françaises les plus embouteillées, si Paris demeure le numéro 1 en Europe, les autres grandes villes françaises se classent bien mieux, à l’image de Lyon (39ème), Lille (57ème) ou Marseille 69ème.

europe_comparisons_table.xlsx Europe Comparisons Table.xlsx  (37.27 Ko)




1.Posté par daniel le 04/04/2011 11:49
Le chiffre de 69 heures ( qui est surement une myenne sur la population en Ile de France) dans les bouchons me semble bien faible.
En effet, pour moi, un Francilien qui utiliserait sa voiture chaque jour et qui perdrait une heure par jour (et par expérience ce chiffre est surement bas), perdrait donc 5H par semaine et 200H par an (base de 40 semaines).
Il serait surement intéressant de faire une enquête auprès de ceux qui utilisent leur véhicule et un calcul résultant qui montrerait le % de temps et donc d'argent perdu pour les entreprises Franciliennes.