Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Peut-on interdire les parfums dans les avions ?


Capiteux, lourd, sensuel… Les qualificatifs pour désigner les parfums ne manquent pas. Et justement, c’est là que le bât blesse. Pour beaucoup de voyageurs américains, trop c’est trop. Malgré les systèmes de renouvellement d’air, certains effluves seraient insupportables dans les avions au point qu’une association américaine de voyageurs demande que soient interdits les parfums trop « forts » !



Comment interdire des parfums à bord des avions ? L’approche est trop subjective pour faire l’objet d’un texte qui régira le droit ou non d’utiliser tel ou tel produit. Si au Canada une clinique soigne les effets médicaux des allergies aux odeurs de parfums, on voit mal les compagnies prévoir un texte contraignant sur le sujet. Pour Frank Lipman, le médecin qui soutient cette action, il y a cependant 99 raisons de supprimer totalement les parfums. Toutes sont médicales. Pour Dan Rob, qui lace le mouvement, « il faut obtenir que le parfum reste dans un environnement raisonnable. Depuis peu, on assiste à une recrudescence du déraisonnable ».

Officiellement, une association va se créer sur ce thème et saisira les autorités américaines du transport aérien sur le besoin d’établir des règles précises. Dan Rob, ira plus loin si personne ne l’écoute. Pour lui, «Certains voyageurs soumis à des parfums trop forts sont tombés malade pendant quelques jours». Suffisamment pour saisir la justice. Nous sommes aux États Unis !