Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Pour Etihad, Alitalia a un "fantastique potentiel de croissance"


Alitalia affiche une perte nette de 130 millions d'euros au 1er semestre et a vu son patron démissionner un an à peine après son arrivée. Malgré ces difficultés, la compagnie peut toujours compter sur le soutien d'Etihad qui possède 49% de son capital. Le transporteur du Golfe assure que sa partenaire italienne a un "fantastique potentiel de croissance".



Lors de l'International Forum of Sovereign Wealth Funds qui se tenait à Milan, James Hogan, patron d'Etihad a rappelé que "L'année dernière, Alitalia était sur le point de s'effondrer". Il a fait ses comptes : "Nous avons investi 560 millions d'euros dans le cadre d'un plan de restructuration d'Alitalia de 1,76 milliard. Aujourd’hui, nous sommes le plus important actionnaire individuel avec 49%. Ce que nous voyons dans Alitalia que personne ne voit ? Une grande marque, un super réseau mais une entreprise qui a besoin d'une nouvelle direction". Le patron d'Etihad estime que "Le président d'Alitalia Luca Cordero di Montezemolo a une vision claire pour le succès d'Alitalia, une vision que nous partageons pleinement. Ensemble, nous travaillons pour rétablir la compagnie à sa juste place : une des plus grandes marques internationales".

Clairement le travail n'est pas encore fait, selon james Hogan: "Alitalia progresse. Mais elle est toujours confrontée à des défis. Elle ne peut pas se permettre de revenir aux pratiques d'avant. Afin qu'Alitalia survive et prospère, il doit y avoir une attention constante sur les coûts et l'efficacité, couplée avec un engagement sur la qualité, l'innovation et le rapport qualité/prix. Grâce à notre partenariat nous pouvons réussir ensemble".