Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Près de 30 % des passagers des aéroports français sont des voyageurs d'affaires


La DGAC a publié le 9 juillet 2013 son enquête nationale des passagers aériens (ENPA). Réalisée auprès de plus de 32 500 passagers aériens dans les 10 principaux aéroports de la métropole, elle révèle par exemple que près de 30 % des personnes sondées sont des voyageurs d’affaires.



Près de 30 % des passagers des aéroports français sont des voyageurs d'affaires
Si près des 2/3 des passagers interrogés pendant l’enquête prenaient l’avion pour des motifs personnels, 29,7% des sondés se déplaçaient pour motif «professionnel». Ce taux est plus élevé sur les vols intérieurs (47% des passagers). L’enquête révèle également que 45% des voyageurs (24% souvent, 21 % rarement) ont utilisé la visioconférence au cours des douze derniers mois afin d’éviter un mission. Pour 47 % d’entre eux, c’était pour des trajets longs (plus de 5h) et pour 40 % pour des trajets courts (moins de 2h). Concernant le voyage effectué au moment du sondage, 89 % des passagers interrogés ont déclaré qu’ils n’auraient pas pu utiliser la visioconférence afin d’éviter le déplacement. Parmi les 5% des passagers qui auraient pu l’utiliser, 57 % ont préféré un contact direct. Les autres déclarent ne pas savoir.

Le profil des voyageurs
59,3 % des passagers aériens empruntant un vol au départ des 10 principaux aéroports hexagonaux sont de nationalité française et 59,7% résident en France. De plus, 20,6% des autres voyageurs sont originaires de l’Union européenne, 4,2 % d’autres pays d’Europe et 5,4 % nord-américaine. De plus, les passagers de nationalités asiatiques représentent moins de 2% de l’ensemble des sondés.
Les voyageurs sont en majorité des hommes (54 %) âgés de moins de 45 ans (61%). Près de la moitié (48,5%) d’entre eux sont des «Cadres supérieurs, Chefs d’entreprises, Profession libérale, Cadre moyen, Profession intermédiaire».
Pour se rendre sur la plate-forme, ils ont été 30 % à utiliser un transport en commun. Néanmoins, la DGAC remarque que la situation est très variable d’une installation à l’autre. Les voyageurs ont adopté les nouveaux services car plus de 80% des gens interrogés utilisent un billet électronique et plus de 55 % avaient réservé leur billet via internet. La dépense moyenne sur place des passagers aériens non résidents dans l’hinterland de l’aéroport est de 139 € par jour. Encore une fois, ce chiffre diffère selon les plates-formes et les saisons.

Les enquêtes ont été réalisées en trois vagues : la première du 19 au 25 mars 2012, la deuxième du 6 au 12 juillet 2012 et la troisième du 1er au 7 octobre 2012.