Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Privatisation de Toulouse-Blagnac: la Région ne saisira pas la justice


Le Conseil région Midi-Pyrénées ne dénoncera finalement pas le pacte d'actionnaires qui lie l’État au consortium chinois Symbiose dans la procédure de vente de parts de l'aéroport de Toulouse. Les élus, saisis par le collectif opposé à la privatisation de la plate-forme, ont indiqué le 7 avril 2015 qu'ils ne saisiront pas la justice sur ce dossier.



Le collectif qui s'oppose à la vente de 49,99% du capital par l’État au consortium chinois avait saisi la Région et demandé d'agir en nullité contre le pacte d'actionnaires. Mais au terme des débats, le Conseil régional a refusé de saisir la justice. «ATB (aéroport de Toulouse) est une société privée et dans ce domaine, les pactes entre plusieurs actionnaires à l'exclusion des autres ne sont pas illicites. Nous n'aurions donc aucun intérêt à agir en justice», a expliqué Martin Malvy, le président PS du Conseil régional, selon France 3 Midi-Pyrénées. Cette position a été critiquée par les élus écologiques opposés au projet.

Les élus de Toulouse-Métropole, autre actionnaire minoritaire de l'installation, également saisis par le collectif anti-privatisation de Blagnac, annonceront leur décision sur cette question le jeudi 9 avril.