Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Qantas abandonne ses radeaux de survie pour économiser du carburant


Sharklets, sièges plus légers, e-manuels... les compagnies aériennes multiplient les initiatives pour réduire leur consommation de carburant. Qantas a trouvé sa propre solutionen décidant de retirer les radeaux de survie de ses Boeing 737 assurant des lignes domestiques afin d'alléger ses avions, et par conséquent sa facture de kérosène.



Qantas ne veut pus de canots de sauvetage dans ses avions qui parcourent moins de 400 miles nautiques (740,8 km) au dessus de la mer afin de faire des économies de carburant. Ainsi, les radeaux de survie vont être retirés de 38 Boeing 737-800 sur les 72 de la flotte. La même mesure sera prise pour les 6 A321 de sa filiale JetStar. «La majorité de nos B737 déployés entre les villes australiennes ne volent pas au dessus de longues étendues d'eau, de sorte que les radeaux ne sont tout simplement pas nécessaires, même par mesure de précaution», a expliqué le directeur de la sécurité Mike Plottel. Bien que l'autorité de la sécurité aérienne australienne ait assuré que cette mesure était conforme aux réglementations internationales, le sénateur Nick Xenophon critique cette décision. Selon le site Australian, il demande que le transporteur abandonne son projet. Il craint qu'en cas d’amerrissage, les personnes présentes à bord de l'appareil ne meurent d'hypothermie en attendant les secours. Mais le cadre de Qantas assure que l'entreprise ne met pas en danger ses passagers et ses équipages «Il s'agit de maintenir le haut niveau de sécurité de Qantas, tout en étant plus intelligent», déclare-t-il. D'ailleurs plusieurs compagnies aériennes suivent déjà une approche similaire à Qantas comme sa concurrente Virgin Australia..virginaustralia.com/