Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Régional, le plan de restructuration ne passe pas


Au moment même où se tricote le future compagnie française de proximité, qui naîtra de la réunion d'Airlinair, de Regional et de Brit'air, les syndicats de Regional, la filiale d'Air France à Nantes, se disent inquiets des plans de départs volontaires proposés. Un projet qui vise 123 personnes : 40 pilotes, 61 personnels au sol et 22 stewards.



Régional, le plan de restructuration ne passe pas
Pour Joêl Rondel, le délégué CGT de la compagnie Régional cité par Ouest France, "Il sera difficile de trouver des volontaires lorsque l'on connait l'offre financière proposée". Et de préciser à nos confrères : "Les sommes associées à ces départs devraient être comparables à celles d'Air France, mais dans les faits, elles sont moins avantageuses car elles se réfèrent à des bases de la filiale Regional. Pas les mêmes que la maison mère". A ce jour, les syndicats refusent de valider le plan de restructuration qui leur est proposé. Face à ce qu'ils considèrent comme un projet "imprécis et flou", les syndicats demandent à la compagnie plus de détails sur l'avenir du personnel de Régional. Lionel Guérin, présent à Nantes le 29 novembre dernier, n'a semble t-il pas rassuré. Pour Joël Rondel, "Les échanges se poursuivent pour comprendre", mais il n'est pas certain qu'ils aboutiront facilement.






1.Posté par Mykel le 03/12/2012 14:10
Nous avons dix ans de retards sur ce sujet !
Une flotte vieillissante, des appareils pas adaptés, une frilosité des PNT à passer sur des turbopropulseurs...
Le groupe AF-KLM devrait mettre en place une cohérence dans ses choix stratégiques pour l'ensemble de ses compagnies régionales, que ce soit pour REGIONAL et BRIT AIR, KLM Cityhopper, et CITYJET !
Une flotte commune, un réseau partagé et cohérent, et une plus grande couverture géographique : c'est ce qu'attendent les clients comme moi !
La holding a de l'or avec ces filiales : ils ne leur manquent qu'une flotte compétitive et une meilleure reconnaissance des salariés de la maison mère (surtout du SNPL AF qui bloque le développement de leurs confrères des filiales) !

2.Posté par pierre le 04/12/2012 19:36
excellent resume et excellente synthese du probleme ;probleme lie depuis 10 ans au snpl air france et a la direction af;
un gros manque de competence malgre un super personnel dans les filiales
pourvu qu af se reveille avant le carnage