Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 1 Février 2016

Ryanair confirme une croissance de 110% de ses bénéfices



Ryanair a plus que doublé ses bénéfices au troisième trimestre 2015/16, la marge atteignant le niveau record de 103 millions d'euros. Également forte d'une hausse de trafic de 20%, la compagnie confirme une nouvelle fois ses prévisions de bénéfice annuel, malgré une nette baisse du prix moyen de ses billets.



Lors du troisième trimestre de son exercice financier 2015/2016 clôturé le 31 décembre 2015, Ryanair a engrangé un bénéfice net de 103 millions d'euros, soit une hausse de 110%. Le chiffre d'affaire a pour sa part progressé de 17% pour atteindre 1,33 milliard d'euros. La low-cost irlandaise a également transporté 24,9 millions de passagers (+20%). "Après une solide première moitié de troisième trimestre, nous avons noté des réservations et des tarifications plus faibles immédiatement après les événements terroristes de Paris et Bruxelles. Nous avons réagi en proposant des promotions et des tarifs à prix cassés pour stimuler la croissance du trafic, qui a connu une évolution à deux chiffres", explique Michael O'Leary, directeur général de Ryanair.

En effet, le prix moyen a diminué de 1% sur les trois derniers mois de 2015. Il est maintenant de 40€. Selon les estimations de la compagnie, ce prix devrait encore diminuer de 6% d'ici la fin mars. Elle tablait auparavant sur un recul des tarifs de 4%.

Prévisions annuelles
Ryanair table toujours sur un bénéfice net annuel situé dans le haut d'une fourchette de 1,175 à 1,225 milliard d'euros. La low cost pense également qu'elle va transporter 106 millions de passagers sur l'ensemble de l'exercice financier à fin mars, soit un million de plus que lors de ses dernières estimations.

Michael O'Leary, ajoute dans le communiqué: "A la lumière de l'augmentation de notre rentabilité et de l'amélioration de notre flux de trésorerie, le conseil d'administration a approuvé le lancement le 5 février prochain d'un rachat d'actions de 800 millions d'euros".